Gloire à la Ligue 1. En janvier, le championnat français a accueilli trois joueurs majeurs grâce à l’OM, à l’OL et au PSG, avec Payet, Depay et Draxler. Quel est le meilleur coup ? Le terrain répondra. Au PSG, Draxler a déjà séduit par sa qualité technique et son efficacité, inattendue, face au but. À l’OM, Rudi Garcia a annoncé vouloir prendre un maximum de précautions pour mettre Dimitri Payet dans les meilleures conditions physiques, alors que le joueur n’a pas disputé de rencontre officielle durant le mois de janvier. Et l’OL avec Depay alors ?

Lancé en cours de jeu contre Marseille en Ligue 1 le 22 janvier, titularisé contre le LOSC le 28 janvier et à nouveau entré en jeu à Marseille mardi dernier, l’international néerlandais a globalement déçu. Son potentiel se ressent forcément, mais son état physique l’empêche de créer de véritables différences pour le moment. Les premières critiques se sont fait jour, ce qui a poussé Bruno Genesio à intervenir en conférence de presse.

Genesio conforte Depay

« Memphis n’a pas joué depuis quelque temps. Il est plein de qualité, c’est un joueur en qui j’ai entière confiance. Il faut simplement qu’il retrouve du rythme, un niveau physique qui lui permettent d’exprimer ses qualités. Il n’y a aucun souci par rapport à ça. Sur sa rentrée à l’OM, j’ai entendu qu’elle était décevante. Pourtant, je vois qu’il est impliqué sur le but, il fait une passe qui aurait pu être décisive pour Tolisso et il se crée une occasion qui aurait pu ramener le score à 2-2. On peut voir le verre à moitié plein ou à moitié vide. Je préfère garder les bonnes séquences et me dire qu’avec le travail et le rythme il va nous apporter tout ce pourquoi on l’a engagé », a lancé Bruno Genesio, qui avait fait de l’ancien Mancunien sa priorité pour le mercato.

Mis de côté par José Mourinho à Manchester United, Memphis Depay paie une première partie de saison tronquée, qui l’empêche forcément d’être tout de suite à l’aise sur le pré. Heureux de compter sur un tel joueur et désireux de l’intégrer rapidement, Bruno Genesio l’a vite lancé dans le bain de la Ligue 1 et ne le jugera pas négativement. Depay ne devra cependant pas trop tarder non plus, la concurrence offensive étant plutôt rude à l’OL.