L’Olympico s’est clôt sur un score de parité, aucune des deux équipes ne parvenant à prendre le dessus dans une rencontre pour le moins fermée (0-0). Et parmi les joueurs à avoir des regrets, Bafetimbi Gomis figure en bonne position, lui qui a aligné là son septième match de rang sans trouver le chemin des filets, muet depuis le 25 janvier dernier et un but inscrit en déplacement à Valenciennes. Pas de quoi perturber pour autant outre mesure l’international tricolore, ambitieux comme jamais. Que ce soit pour la course au titre, ses ambitions individuelles ou bien encore l’équipe de France, l’attaquant voit les choses en grand.

C’est ce qu’il laisse entrevoir au micro de Ma Chaine Sport, confiant ainsi croire au titre : « On y pense, mais si on est champion, ce sera la faute d’une équipe de Paris qui n’a pas fait ce qu’elle aurait dû faire. Mais on y croit, car si Paris n’a pas l’humilité et l’ambition de gagner, nous on l’a. Si Paris se met à perdre comme ils ont pu le faire à Reims, on ne se privera pas d’assumer notre chance. Moi, personnellement, j’aurais aimé atteindre la barre des 20 buts, ce sera difficile. J’espère déjà retrouver le chemin des filets parce que ça fait un petit moment, mais ça se rapproche. J’espère dépasser mon record de 16 buts. J’espère être appelé chez les Bleus, c’est toujours une fierté de défendre les couleurs de son pays ». Des ambitions importantes après avoir connu un mercato hivernal tumultueux, lui que l’on annonçait sur le départ (Spartak, Zenit, Fenerbahçe, Chelsea, Liverpool) :

« Pas mal de choses se sont dites, se sont passées pendant la trêve. Je n’ai pas voulu partir, parce que je pensais encore faire partie du projet lyonnais, et le coach aussi me faisait confiance. Il y avait ce challenge excitant de remporter la Ligue Europa, de faire une bonne saison individuelle. Il y a eu des discussions avec le président et mes représentants pour une prolongation, mais on s’est dit qu’on allait mettre ça de côté pour discuter en fin de saison. Je ne ferme pas la porte, il est possible que je reste à Lyon parce que c’est un club et une ville que j’apprécie. Je me sens vraiment bien à Lyon. L’étranger, c’est une envie, l’Angleterre et l’Allemagne m’attirent. J’aime aussi le football italien, même si l’Angleterre et l’Allemagne me correspondent mieux. Après, l’Italie, c’est toujours tentant. Mais je ne dénigre pas le championnat de France, on voit des joueurs étrangers qui viennent et voient que ce n’est pas un championnat facile ». Un championnat dont Gomis fera peut-être partie la saison prochaine. Encore quelques mois d’attente pour en être sûr.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10