C’est l’une des belles histoires de la saison du côté de l’Olympique Lyonnais. Dans l’ombre d’une équipe première du championnat de France de Ligue 1, Gueïda Fofana poursuit son combat pour retrouver simplement le plaisir de jouer au football au haut niveau. Blessé depuis le 16 mars 2014, le milieu défensif rhodanien est passé par toutes les phases, devant même envisager momentanément une fin de carrière. Mais, déterminé comme jamais, le numéro 6 du club septuple champion de France n’a jamais baissé les bras et, à force d’abnégation, celui dont la cheville droite a failli avoir raison de son parcours a retrouvé les prés samedi dernier avec la réserve lyonnaise :

« C’était l’un de mes objectifs. Par rapport aux avis et recommandations des différents chirurgiens et médecins que j’ai écoutés, je ne voulais pas rester plus d’un an sans jouer. C’est un clin d’œil du destin, mais je ne peux pas m’en contenter, je vois beaucoup plus loin. Je me rends compte que c’est assez exceptionnel ce que j’ai vécu, mais Dieu m’a fait comme ça, j’ai cette compétence, je vais utiliser ce terme, à me surpasser. Je peux répéter, répéter, répéter les mêmes choses, et ça ne va pas me lasser, tant que je sais que c’est pour mon bien », indique-t-il ce jeudi au Progrès.

Gueïda Fofana ne veut pas d’une saison blanche

Ne lâchant rien, l’ancien joueur du Havre a fini par avoir raison de sa blessure. Une maturité étonnante pour un jeune homme de 23 ans : « En quatre ans au club, j’ai beaucoup appris, cela n’a jamais été facile, j’ai bataillé pour enchaîner les matches, à mon poste ou pas à mon poste, avec une cheville douloureuse sur la fin. J’étais un jeune de 20 ans quand je suis arrivé à l’OL et l’on disait déjà que j’étais mûr. Mais depuis, il y a toute cette expérience dans mes bagages. Quand je dis que je suis prêt à jouer, imaginez ma détermination ». Un caractère bien affirmé et une foi inébranlable qui lui permettent d’envisager l’avenir sereinement. Sous contrat jusqu’en 2017, et devant sans doute encore en passer par un match complet de CFA avant d’espérer revenir chez les professionnels, le joueur n’envisage pas de terminer la saison sans disputer une rencontre de Ligue 1 :

« Dès l’opération, ma première question au chirurgien a été : « Quand pourrai-je rejouer ? ». Ce n’était pas pour me faire mal à la tête, mais pour me préparer. Il m’a dit d’être patient. Tout le monde me disait d’envisager une saison blanche, mais c’était hors de question, il n’ y aura pas de saison blanche sur mon CV. Quand ma tête me dit quelque chose, mon corps suit et n’a entre guillemets rien à dire. Musculairement, j’ai tout récupéré, je ne suis pas en dessous des autres physiquement, techniquement. Le rythme ? Il s’acquiert avec les matches. Depuis lundi, je suis apte à jouer en L1. Mais pour ça, je ne décide pas ». Le message est passé, à Hubert Fournier de trancher.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10