Un match spécial. Pour Mariano Diaz plus que pour tout autre joueur de l’Olympique Lyonnais, le match d’hier soir face à Villarreal était particulier. Présent en conférence de presse de veille de match mercredi, l’ancien joueur du Real Madrid avait reconnu qu’il se sentait très attendu pour ce choc des seizièmes de finale de la Ligue Europa. Mais le Dominicain a répondu présent. Très motivé, il a tenté sa chance à plusieurs reprises sans trouver la faille. En revanche, il a été impliqué sur les deux premiers buts lyonnais en délivrant une passe décisive sur l’ouverture du score de Tanguy Ndombélé puis en faisant un travail énorme sur le but de Nabil Fekir.

Mariano dans tous les bons coups

Son entraîneur Bruno Genesio était ravi après la rencontre. « Il a été très bon. S’il n’a pas marqué, il a grandement participé à la victoire en étant décisif sur deux buts. Il a créé beaucoup de brèches avec ses courses en profondeur, dans le dos des défenseurs. Il aurait même mérité de marquer en fin de match quand leur gardien a fait un très bel arrêt ». Le président Jean-Michel Aulas s’est aussi emballé pour sa recrue estivale. Un joueur qui devait se racheter après sa sortie face au Stade Rennais dimanche dernier (défaite 0-2).

« C’est un joueur merveilleux. Il avait à se faire pardonner du dernier match contre Angers (Rennes) car on ne l’avait pas beaucoup vu. Mais c’est vrai que sur le match de ce soir, il a non seulement mis toute sa puissance, toute sa force, toute sa hargne. Tout ça assorti de gestes techniques de grandes qualités. Contre ses compatriotes de Villarreal, il a amené notre équipe de l’Olympique Lyonnais avec un enthousiasme, une persévérance qui fait l’éloge (lui doit les éloges) de tous ses collègues et de ses dirigeants ». De quoi faire plaisir à Mariano qui est venu s’exprimer tout sourire face aux médias français puis espagnols après la rencontre.

Diaz pense à la sélection espagnole

« J’ai toujours à prouver. On ressort avec un match positif qui est une victoire. Ce soir, elle est d’autant plus belle qu’elle est de notre côté. On a tous attaqué de manière collective. On a tous eu cette envie de gagner. C’est ce qui s’est reflété sur tout le monde ce soir. J’espère qu’on passera ce tour ». Puis il a avoué qu’il aurait aimé marquer. « Un attaquant a toujours envie de marquer. Je suis super content comme si j’avais marqué moi-même ces buts. Le plus important est d’avoir gagné ce match était forcément spécial pour moi. On a toujours un peu plus de motivation quand on joue contre une équipe de son pays, mais quel que soit le résultat, nous sommes motivés car la finale se joue dans notre stade ».

Très en vue jeudi soir, Mariano Diaz, dont on parle régulièrement en sélection espagnole ces derniers mois de l’autre côté des Pyrénées, a marqué des points devant la presse ibérique. Tous les matches vont être importants. Il est vrai que je pense à cette sélection. Mais il ne faut pas simplement se pencher là-dessus. Tous les matches seront importants. Ce sera le cas du match retour la semaine prochaine à Villarreal. Nul doute que le sélectionneur de la Roja, Julen Lopetegui, aura un œil sur la prestation de l’attaquant de l’Olympique Lyonnais qui pourrait bien se faire une place à quelques mois de la Coupe du Monde 2018 en Russie.