Nabil Fekir a brillé par son absence. Ce dimanche après-midi, le capitaine de l’Olympique Lyonnais ne figurait pas sur la feuille de match car suspendu. Mais les supporters rhodaniens n’ont pas manqué de rendre hommage à leur héros, auteur d’un doublé et d’une célébration marquante face à l’ASSE. Présent dans le Kop nord avec les Bad Gones avant le coup d’envoi du match opposant Lyon à Montpellier, Fekir a été mis à l’honneur à la 18ème minute, en référence à son numéro de maillot. À ce moment-là, les supporters de l’OL ont brandi une tunique du club comme l’avait fait l’international tricolore à Geoffroy-Guichard il y a deux semaines. Si Fekir a été donc chaudement félicité et honoré par les fans de l’OL en tribunes, il a aussi manqué aux siens sur le terrain ce dimanche contre le club de la Paillade.

Pas très inspirés, ses coéquipiers n’ont pas pu faire mieux qu’un match nul au Groupama Stadium (0-0). Tant par son apport offensif, que par ses déplacements ou son leadership, les qualités du capitaine lyonnais ont manqué. Ce qu’a reconnu Bruno Genesio. « Oui, c’était compliqué. Je pense qu’à Troyes, on s’en était bien sorti. Là, c’était un match où, c’est sûr, on aurait aimé avoir Nabil. C’est vrai que ce genre de matches où les défenses sont très regroupées, assez basses, ses qualités de percussion, ses qualités techniques nous auraient bien aidé. Je pense malgré tout que sans Nabil, on doit être capables de faire beaucoup mieux que ce qu’on a fait, notamment en deuxième période ».

L’OL doit apprendre à faire sans Fekir

Pour Mouctar Diakhaby, interrogé en zone mixte après la rencontre, la présence de Fekir aurait forcément changé la donne. « C’est sûr que Nabil a manqué. On ne peut pas se passer d’un joueur comme ça. S’il avait été dans notre équipe aujourd’hui, on serait content ». Un sentiment que partage Lucas Tousart. Mais le milieu de terrain ne veut pas se cacher derrière ça. « Oui, forcément je pense qu’avec le début de saison de Nabil il nous a manqué ce soir. Par la force des choses, il n’était pas là. On aurait dû mieux s’adapter. Je pense qu’on avait les moyens de l’emporter ce soir. On a manqué de mouvement pour pouvoir mieux les déséquilibrer et se créer plus d’occasions ».

Même son de cloche du côté du jeune Houssem Aouar. « Oui, c’est normal (que Fekir manque à l’OL). C’est notre leader. C’est normal qu’on ressente son manque. Après, on a su faire sans lui. Pour pouvoir aller loin, il faut pouvoir faire sans tous les joueurs ». Mais faire sans Nabil Fekir cette saison à l’Olympique Lyonnais semble très difficile. L’attaquant âgé de 24 ans en plus d’être buteur (11 réalisations en L1 cette saison) et passeur (3 passes décisives en L1), est le leader des Gones. Des Gones qui doivent donc apprendre à faire sans Nabil Fekir.