« Tous les joueurs rêvent de disputer des gros matchs. On l’attend avec impatience. Il va falloir répondre présent », avait prévenu Nabil Fekir vendredi lors de son passage en conférence de presse avant le choc face au Paris Saint-Germain. Et le capitaine de l’Olympique Lyonnais a répondu présent face au leader parisien. C’est bien simple, il a été impliqué de près ou de loin sur tous les buts de ce choc de la 22ème journée de Ligue 1. Dès l’entame de la rencontre, il a obtenu un coup franc excentré à 35 mètres suite à une faute d’Adrien Rabiot. En patron, il a voulu se faire justice lui-même. Et il a bien eu raison de le faire puisqu’il a trompé Alphonse Aréola (1-0, 2ème).

Après le match, Fekir a fait une petite confidence au sujet de son but. « Non, je ne voulais pas le frapper directement. Je me suis adapté. Ma première intention était de centrer. Mais je vois le positionnement du gardien. Je tente ma chance à l’opposé et ça m’a réussi. » Puis il a précisé à l’AFP. « C’est un but qui nous a permis de prendre l’avantage. Ensuite, on a un peu trop reculé. Pendant ce match, on a beaucoup souffert, car le PSG a une grosse capacité à faire tourner le ballon ». En effet, le Paris Saint-Germain a égalisé juste avant la mi-temps grâce à un superbe but de Layvin Kurzawa.

Fekir impliqué sur tous les buts du match

Un but qui a entraîné des contestations dans le camp lyonnais puisqu’on estimait qu’il y avait une faute sur Fekir (encore lui) sur le début de l’action qui a entraîné le but parisien. Le principal intéressé a donné sa version des faits. « Moi, je pense qu’il y avait faute sur moi. C’est l’arbitre qui a jugé qu’il n’y avait pas faute. Il ne faut pas s’arrêter sur ça. Sur le coup, j’étais énervé. Mais ce n’est rien ». Le numéro 18 lyonnais n’en avait décidément pas terminé. Dans le temps additionnel, il a profité d’une mauvaise relance de Kurzawa pour récupérer le ballon et lancer Memphis, auteur du but de la victoire.

« Je lui donne le ballon. Après, on connaît tous Memphis. C’est un très bon joueur. Il l’a montré quand il est rentré avec ce très beau but », a expliqué Nabil Fekir. Un Fekir forcément très heureux après le succès de son équipe, deuxième de Ligue 1. Le capitaine des Gones soigne aussi au passage des statistiques puisqu’il a inscrit son 16ème but en championnat. Une performance qui lui a permis d’être élu homme du match, même si lui a avoué que son coéquipier Tanguy Ndombélé l’aurait plus mérité que lui. Une soirée décidément surprenante jusqu’au bout pour l’international tricolore.