Après le nul contre Lorient (0-0) et la victoire face à Guingamp (0-1), l’OL affronte une nouvelle équipe bretonne ce samedi avec la réception du Stade Rennais (17h). Un rendez-vous particulier pour Valbuena et Yanga-Mbiwa, qui découvrent Gerland pour la première fois sous le maillot lyonnais. Une première également pour Zeffane, qui revient chez lui avec le maillot rouge et noir sur les épaules. Du côté des Gones, pas de surprise avec une composition identique à celle alignée face à l’EAG, Yanga-Mbiwa et Bedimo remplaçant simplement Bisevac et Morel. Pour ce qui est des hommes de Philippe Montanier, un système se voulant costaud derrière avec Costil dans les buts, Pedro Henrique en pointe, et 9 joueurs à vocation défensive entre les deux.

Mais ce sont malgré tout ces Rennais que l’on pouvait craindre recroquevillés derrière qui ouvraient rapidement la marque. Pour l’un de ses premiers ballons, Yanga-Mbiwa poussait trop le cuir plein axe, se le faisait subtiliser par Zeffane, et Pedro Henrique d’ouvrir la marque d’une frappe croisée qui trompait Lopes (0-1, 7e). Échaudé, l’OL réagissait et sur son premier mouvement construit ; Fekir reprenait un ballon mal repoussé par la défense rennaise et battait Costil dans la surface (1-1, 11e). Ce mêmes Fekir, bien décalé par Valbuena, enroulait un tir du gauche non loin du poteau droit quelques minutes plus tard (19e). On retrouvait les même protagonistes, ainsi que Lacazette, pour une belle séquence à trois en une touche de balle dans la surface bretonne (35e). La première période se terminait sur une frappe intéressante de Zeffane, décidément en jambes, mais qui filait au-dessus du but de Lopes (45e+1).

Rennes reprenait bien et Lopes devait cette fois intervenir devant la course de Zeffane (49e) et le coup franc dangereux d’Armand (51e). Il s’inclinait en revanche devant cette nouvelle tentative signée Zeffane à ras du poteau, qui venait crucifier ses anciens coéquipiers (1-2, 55e). L’OL réagissait par Valbuena, qui, fauché après un bel enchaînement, obtenait un très bon coup franc, que Fekir envoyait cependant dans le mur (60e). Voyant son équipe menée, Hubert Fournier sortait un Lacazette fantomatique pour faire entrer Beauvue (62e) qui envoyait immédiatement une bonne tête juste au-dessus de la cage de Costil sur corner (63e). Les Gones se sont par la suite montrés beaucoup trop brouillons pour revenir durablement et sérieusement dans le match. Les entrées de Cornet (59e) et Ghezzal (77e) n’apporteront pas non plus ce qui manquait aux Rhodaniens. Lyon aura buté face à une équipe rennaise rugueuse, laborieuse... mais victorieuse.

L’homme du match : Mehdi Zeffane (8) : incontestablement le meilleur joueur sur le terrain aujourd’hui. Il commence bien son match en étant passeur décisif sur l’ouverture du score rennaise. (8e) Il s’est montré très disponible même si il rate son contrôle sur une contre-attaque qui aurait pu profiter à son équipe (49e). Il s’offre son premier but sous les couleurs de Rennes en solitaire d’une jolie frappe croisée (55e). Gros match du latéral droit, reconverti en ailier gauche par Philippe Montanier pour son retour à Gerland. Sorti sous les applaudissement de son ancien public, remplacé par Grosicki (68e).

OL :

- Lopes (4) : surpris en tout début de match par la frappe croisée de Pedro Henrique qui lui échappe (7e), il n’a ensuite eu qu’à regarder la frappe de Zeffane filer au-dessus de son but en première période (45e+1). Une bonne sortie dans les pieds de Zeffane (49e) et un coup franc d’Armand capté (51e) dès le retour des vestiaires. Mais c’est bien Zeffane qui le trompait pour la deuxième fois d’une frappe près du poteau (55e).

- Rafael (5,5) : un match globalement abouti en dépit des largesses qu’il laisse à Zeffane sur le but du 2-1 (55e). À part cela, de bonnes interventions (1ère, 30e), un travail intéressant offensivement, un centre qui amène le but de Fekir (11e), un autre qui apporte le danger dans la surface bretonne (54e) ainsi qu’un enchaînement qui lui permet d’obtenir un coup franc intéressant (29e).

- Yanga-Mbiwa (3,5) : l’ancien Romain aura connu une première agitée sous ses nouvelles couleurs. Une perte de balle qui conduit à l’ouverture du score rennaise dès la 7e minute, mais du mieux par la suite, avec des duels remportés, notamment de la tête (17e) ainsi qu’une couverture défensive impeccable du fait de sa carrure (24e).

- Umtiti (5,5) : pour sa première en compagnie de Mapou Yanga-Mbiwa, le défenseur central français a tenu la baraque. Si son compère de l’axe n’a pas franchement marqué de points, le joueur formé à Lyon a lui tenu son rang, propre à la relance et n’hésitant jamais à prendre des initiatives pour partir balle au pied et apporter le surnombre. Du bon.

- Bedimo (5,5) : un bon match de la part du Camerounais. Offensivement, il a été intenable, et a posé de nombreux soucis à ses vis-à-vis à gauche. Il a centré (21e), frappé hors cadre (35e) et énormément pesé. Ce qui ne l’a pas empêché d’assurer un repli très correct, jamais pris à défaut dans son couloir. Une sacrée débauche d’énergie qui n’a toutefois pas été récompensée au regard du score final.

- Gonalons (5) : le capitaine lyonnais n’a pas donné sa pleine mesure face au Stade Rennais. Contraint de descendre au niveau de ses défenseurs centraux pour faciliter la relance, il n’a pas imposé suffisamment son physique dans l’entrejeu, à part sur cette faute qui a offert un coup franc très dangereux à Armand (50e). Son expérience n’a pas non plus parlé pour emmener son équipe chercher l’égalisation. Très moyen.

- Ferri (5) : le jeune milieu de terrain lyonnais n’a pas ménagé sa peine dans l’entrejeu, multipliant les courses et les passes latérales. On pourra lui reprocher son manque d’allant offensif, même s’il est impliqué sur l’égalisation lyonnaise en première période (11e). Remplacé par Ghezzal (77e) qui n’a pas plus fait la différence vers l’avant que son prédécesseur.

- Tolisso (4,5) : moins de volume de jeu que son compère de la formation lyonnaise, mais un concentré peut-être vaguement plus tourné vers l’offensive. Impliqué dans la circulation du ballon, il a parfois essayé de casser les lignes ou de changer d’aile. Son pressing a également été intéressant. Mais sa tentative de loin largement hors cadre (27e) et sa perte de balle très dangereuse (49e) illustrent ses lacunes.

- Valbuena (6) : intéressant mais sans plus face à Guingamp, l’ancien Marseillais a considérablement élevé son niveau de jeu pour proposer un bon match. Une récupération très haute du fait de son pressing agressif (3e), un décalage qui amène le but de Fekir (11e) et de multiples percussions qui ont de qualité (19e, 21e). Facile techniquement, il a bien renversé le jeu (29e) et obtenu un coup franc intéressant après une série de jongles (58e). Remplacé par Cornet (69e) qui a apporté sa jeunesse.

- Fekir (6,5) : son placement judicieux et sa bonne frappe de balle lui permettent d’offrir l’égalisation en première période (11e). Une frappe enroulée juste à côté du but rennais (19e), un enchaînement conclu par une tentative largement hors cadre (21e) et un coup franc dans le mur (60e) sont également à signaler. Peut-être un peu statique par moment. La complicité avec Valbuena s’installe en revanche. Averti (85e).

- Lacazette (2,5) : quarante-cinq premières minutes très compliquées lors desquelles il perd deux ballons plein axe en cherchant des passes latérales compliquées (1ère, 18e). Peu de poids offensivement également. Lorsqu’il dézone il se noie au milieu, et lorsqu’il reste en pointe, on le sent esseulé. Remplacé par Beauvue (62e) qui envoyait tout de suite une tête au-dessus du but rennais (63e).

Rennes :

- Costil (6)  : en tant que tel, il n’a pas eu beaucoup de travail à part sur les six derniers mètres. Ses coéquipiers effectuant un gros travail défensif aux abords de la surface. Il est malheureusement gêné par ses coéquipiers sur le but lyonnais (12e). Il fait ce qu’il faut devant des frappes de Lacazette (53e) et Fekir (61e). Il a rassuré sa défense quand il le fallait.

- Moreira (6)  : il a été peu en vue dans ce match, les Lyonnais préférant attaquer du côté droit de Baal. Il a pourtant fait ce qu’il fallait défensivement, et s’est employé pour que son équipe puisse repartir avec la victoire.

- Mexer (7)  : très solide défensivement. Il a déjoué toutes les attaques lyonnaises. Que ce soit dans les airs ou au sol, il a toujours pris le meilleur sur son vis à vis, mise à part sur le but de Fekir où il n’arrive pas à contrer la balle.

- Armand (4)  : si la prestation rennaise est à saluer aujourd’hui, l’ancien Parisien n’a pas fait un bon match. Trop souvent en retard, notamment sur le but lyonnais (11e), il a semblé être débordé par la vivacité de certaines attaques lyonnaises. Un coup franc trop mou pour inquiéter Lopes est à signaler (51e). Le capitaine rennais n’a pas été du tout rassurant.

- Diagne (7)  : comme son compère Mexer, il a été un des grands artisans de la victoire rennaise. Agressif et impitoyable, il ne s’est pas laissé surprendre par les attaquants lyonnais. Cependant, il a écopé d’un carton jaune (47e).

- Baal (5)  : il a beaucoup souffert des offensives de Ferri, Rafael ou encore Valbuena. il est à la ramasse sur le but lyonnais (11e), mais a redoublé d’effort pour tenir l’avantage au score de son équipe.

- Sylla (6,5)  : il a accompli un gros travail au milieu de terrain surtout à la récupération. C’est lui qui chipe la balle à Yanga-Mbiwa sur le premier but de Rennes (7e). Un match très correct.

-  Fernandes (6)  : il a fait un gros travail de récupération, et a été agressif avec ses adversaires, parfois à la limite de la régulière. Ce qui lui a valu un carton jaune (57e).

- André (6)  : il n’a pas beaucoup touché le ballon mais a effectué comme ses coéquipiers un travail de récupération appréciable. Il offre une magnifique passe en profondeur pour Zeffane qui manque malheureusement son contrôle. Remplacé par M’Bengue (77e).

- Zeffane (8)  : voir ci-dessus.

- Henrique (6,5) : il ouvre le score (8e) bien aidé par Yanga Mbiwa, sur une belle passe de Zeffane. L’attaquant de Rennes a disparu peu à peu offensivement pour se cantonner à un travail plus défensif. Remplacé par Sio (64e).

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10