S’il est un joueur qui ne laisse personne indifférent en Ligue 1 et à l’Olympique Lyonnais plus précisément, c’est bien l’international Néerlandais Memphis Depay. Talentueux, irrégulier souvent et parfois insolent, soit on l’aime, soit on le déteste. Et visiblement, son entraîneur depuis quelques semaines, Rudi Garcia, a déjà bien choisi son camp. Et il est derrière son milieu offensif.

« J’espère qu’il se sent bien, tant mieux. J’ai toujours eu un peu peur des choses qui paraissent définitives. Le propre du foot c’est que c’est évolutif. Memphis m’a donné sa disponibilité pour jouer tout seul devant, à gauche ou derrière le ou les attaquants. Il a été tranquille, franc et honnête. Pour lui, ce n’était pas un problème de poste. J’ai bien aimé ses matches, il a fait des matches importants, il a marqué, et il s’est comporté en leader et pas que lorsqu’il avait le brassard », s’est emporté dans un premier temps l’ancien entraîneur de l’OM.

« Il n’aura pas le brassard au prochain match »

Souvent raillé pour son irrégularité, Memphis enchaîne depuis que Garcia est arrivé. Si l’ancien de Manchester United était blessé pour la première de son nouveau coach contre Dijon, il a marqué sur les deux autres rencontres qu’il a eu à disputer (contre Benfica et contre Metz). « Pour l’instant il n’est pas irrégulier, il est même plutôt régulier. Il n’aura pas le brassard au prochain match, puisque ce sera Denayer et que j’avais dit que je ferais tourner », a ensuite poursuivi Rudi Garcia.

Des débuts d’une love story qui tranche un petit peu de ses relations avec Bruno Genesio qui jouait de la carotte et du bâton en lui faisant des éloges puis en le piquant en le faisant s’asseoir sur le banc des remplaçants. Quoi qu’il en soit, Rudi Garcia aura besoin d’un grand Memphis Depay s’il veut se rapprocher du podium et donc satisfaire les objectifs du club dirigé par Jean-Michel Aulas à savoir se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions.