Sèchement battu à Paris dimanche (4-0, 11e journée de Ligue 1), l’Olympique de Marseille souhaitait se relancer grâce à la Coupe de la Ligue. Seulement, rien ne s’est passé comme prévu à Monaco. Les Phocéens ont encore perdu (2-1, 16e de finale). Pire, comme à Paris, ils sont encore complètement passés à travers lors de la première période du côté du Stade Louis II.

André Villas-Boas n’a franchement pas apprécié le comportement de ses troupes lors de ces quarante-cinq premières minutes. « C’est vrai que la première mi-temps était honteuse, ce n’est pas possible », a-t-il lancé en conférence de presse d’après-match avant d’insister. « Il n’y avait rien au niveau du jeu, rien dans l’intensité, rien dans l’agressivité. C’est incroyable si l’on compare les deux mi-temps. Si on joue comme ça en deuxième, c’est impossible de jouer comme ça en première… »

Réponse attendue contre Lille

« C’est un peu honteux pour nous aujourd’hui. Les supporters étaient là pour nous pendant 90 minutes. Il faut donner quelque chose », a-t-il insisté. Oui mais quels sont les ressorts sur lesquels appuyer ? Le Portugais s’est montré plus flou sur cette question. « Je n’ai pas de réponse pour vous. On doit trouver les réponses entre nous », a-t-il répondu, balayant toutefois les doutes sur la condition physique de ses joueurs.

Déjà sous pression avant le déplacement sur le Rocher, AVB se retrouve un peu plus sous le feu des critiques. Le Lusitanien, qui reste malgré tout positif puisque son objectif est toujours à portée de tir, attend une réponse de ses joueurs, ce week-end, face à Lille (12e journée de Ligue 1). « Je dois trouver avec eux. On doit donner une réponse avec une victoire contre Lille (samedi), c’est ça le plus important », a-t-il conclu. À bon entendeur.