Empêtré dans une crise de résultat après deux défaites consécutives et un manque d’intensité flagrant, l’OM de Villas-Boas s’est refait la cerise en s’imposant à domicile contre le LOSC ce samedi (2-1). Pour cette rencontre, le technicien a fait des choix forts, notamment en défense où Jordan Amavi a joué son deuxième match en tant que titulaire, mais surtout au milieu de terrain en imposant le banc de touche à Kevin Strootman et en positionnant Boubacar Kamara, le défenseur central, au poste de sentinelle.

Désigné homme du match par la Rédaction FM avec une note de 7,5, le minot marseillais a montré qu’il était capable d’être absolument énorme devant la défense. « Tant que je joue, ça me plaît. (...) Moi, j’ai toujours été formé défenseur central donc c’est sûr que ce poste, je préfère. Mais si on m’utilise à ce poste (milieu de terrain, ndlr), je vais aider l’équipe. Tant que je joue, je prends », a d’ailleurs expliqué le principal intéressé après la rencontre face aux Dogues ce samedi.

Pour Lyon on ne sait pas encore

Son entraîneur, lui, a expliqué pourquoi il l’avait fait jouer à ce poste alors que cela semblait exclu en début de saison. « Les trois milieux de Lille sont entre les lignes, Kevin était fatigué. Je pense que ça va donner de la fraîcheur, mais Kamara a été exceptionnel. Lille jouait avec les ailiers vers l’intérieur donc Duje et Alvaro devaient sortir parfois et Kamara peut compenser. On a réfléchi comme ça. Il a été très bon. Il a amené de la fraîcheur et une quantité de ballons récupérés. Il a été très bon, on en a parlé deux jours avant le match et il m’a dit qu’il était OK. On a testé avant le match et ça a bien marché aujourd’hui », a expliqué AVB avant de laisser planer le doute sur le futur.

« Je ne sais pas si je veux le laisser là. Il faut donner du crédit à Kevin, il a joué des matches fatigués. Ça nous donne une autre option en sentinelle dans ce 4-3-3. Ça permet à Duje, qui est très bien, d’être avec Alvaro en défense. Ça peut-être une option, on va regarder pour le match contre Lyon comment se passe la semaine et prendre la bonne décision », a ainsi poursuivi et conclu sur ce sujet l’entraîneur de l’OM. Car positionner Kamara à ce poste-là ouvre d’autres questions.

Lucas Perrin seule solution de repli en cas d’absence

Dans le 4-3-3 made in Villas-Boas, on retrouve déjà actuellement quatre éléments dans l’entrejeu (Rongier, Sanson, Lopez et Strootman). Si les trois premiers cités sont plus performants en tant que relayeur, ils peuvent aussi (notamment Lopez et Rongier) évoluer en sentinelle. Toutefois, Kamara semble être celui qui a montré le plus de choses à ce poste en ce début de saison grâce à sa fraîcheur physique, sa qualité technique et sa vision du jeu (des trajectoires de passes).

Positionné au milieu, Kamara laissait une place vacante en défense centrale. Si celle occupée par Alvaro Gonzalez n’est pas remise en question, vu ses performances, c’est Caleta-Car qui pâtissait des performances du joueur formé à l’OM, même si elles étaient moins bonnes récemment. Acheté au prix fort, l’international croate récupère une place de titulaire et donc l’occasion de montrer toute l’étendue de son talent. Mais si une blessure ou une suspension arrivait, comme ce fut le cas de trop nombreuses fois déjà cette saison, la seule solution de remplacement se nommerait Lucas Perrin, sauf si Kamara redescendait encore. Beaucoup de questions s’ouvrent à nous, mais André Villas-Boas, lui, ne se plaindra certainement pas d’avoir, pour une fois, plusieurs solutions...