La tête basse, Steve Mandanda s’est dirigé vers les vestiaires. S’il a un temps pensé que la VAR pourrait lui venir en aide, le portier n’a pu que constater les dégâts. Sa main, sur une passe d’Angel Di Maria pour Kylian Mbappé, en dehors de sa surface de réparation, lui a coûté un carton rouge. Une expulsion dure à digérer car, à ce moment-là, l’Olympique de Marseille était encore dans le match face au Paris SG.

Après sa sortie, les Phocéens ont eu davantage de difficultés, même si Yohan Pelé sortait en toute fin de rencontre le penalty de Kylian Mbappé. Le symbole d’un capitaine quittant le navire alors que les débats s’intensifiaient restera tout de même dans l’inconscient collectif. D’autant qu’en première période, le gardien marseillais s’était déjà montré plusieurs fois fébrile dans son jeu au pied.

Pas loin du c. s. c. en tout début de match

Dès la 6e minute, alors qu’il n’était pas attaqué, l’international tricolore était même tout près d’inscrire un but gag contre son camp sur un contrôle mal assuré. Rudi Garcia, interrogé en conférence de presse d’après-match, n’a pas voulu accabler son n° 1. « Sur sa sortie, il a un réflexe de gardien. Il pensait avoir le ballon en premier. Ça arrive et d’avoir un réflexe malencontreux », a confié le coach olympien avant de poursuivre.

« Son contrôle raté ? Ça peut arriver à tout le monde. Après il sort une belle frappe de Meunier. Sur les buts, il ne peut pas grand-chose », a-t-il glissé, avec quelques regrets tout de même. « À dix, ça devient problématique et on ne l’aura pas au prochain match ». Lancé dans un sprint final haletant, l’OM n’avait pas franchement besoin de perdre son capitaine...