L’Olympique de Marseille a la tête dans le seau. Battu par le FC Nantes à la Beaujoire (3-2), le club phocéen n’a pas su tenir son avantage, lui qui a mené au score à deux reprises. Un terrible constat qui a eu le don d’énerver l’entraîneur olympien Rudi Garcia. En conférence de presse, ce dernier a tout simplement cartonné ses ouailles, leur reprochant de ne pas appliquer la mise en place faite lors de la préparation. Un recadrage que Florian Thauvin, auteur de son 11e but en L1 hier soir, a totalement accepté.

« Le coach est en colère et il a raison de l’être. Je n’ai pas les mots. C’est chiant. On marque deux fois à l’extérieur. Normalement, on devrait réussir à gagner le match en marquant deux fois. Malheureusement, on prend trois buts. Il faut qu’on arrive à trouver les solutions collectivement pour encaisser moins de buts », a déclaré l’ailier marseillais en zone mixte, l’air dépité. Et pour Thauvin, si l’OM n’y arrive pas, c’est surtout parce que l’équipe n’est plus aussi unie que l’an passé. Une saison 2017/2018 à l’issue de laquelle les Phocéens avaient atteint la finale de la Ligue Europa. Mais aujourd’hui, tout ça a été très vite oublié.

L’OM a perdu son mental

« C’est clair que cette année, c’est une saison en dent de scie. On encaisse beaucoup trop de défaites par rapport à la saison dernière. C’est clairement impossible d’atteindre nos objectifs de cette manière. Il va falloir qu’on retrouve notre mentalité de la saison dernière, être plus bagarreurs, plus accrocheurs, on avait un mental d’acier. On était prêt à laisser notre peau sur le terrain. Cette année, ce n’est plus le cas. Ensuite, il faut qu’on arrive à plus imposer notre jeu ». Un constat lucide. Mais n’allez pas parler de crise à Thauvin. En effet, si l’OM a encaissé son sixième revers de la saison, le club reste à trois unités du podium.

« Non, ça c’est trop facile (de parler de crise). Je n’aime pas rentrer dans ce genre de débat. La chance qu’on a, même si on fait une mauvaise saison, c’est qu’on n’est pas largué(au classement). Il faut se rendre compte qu’on a beaucoup de chance. (...) Ça fait un moment que je joue à Marseille et les saisons ce n’est pas simple. Ça laisse des traces. Quand le scénario tourne dans ce sens, je sais ce que c’est, et je n’ai pas trop envie que ça nous arrive cette année ». Le message est passé.