C’est sans faire de bruit que le jeune Lucas Mendes (22 ans) est arrivé sur la Canebière. Inconnu en France, le défenseur a débarqué sans aucune référence ni la moindre certitude sur son adaptation au football français et surtout à l’environnement marseillais. Mais depuis deux mois, tous les signaux sont au vert. Un premier but pour sa première apparition, face à Limassol, et quatre titularisations (3 en Ligue Europa et 1 face à Ajaccio), l’adaptation se fait en douceur.

Interrogé en conférence de presse aujourd’hui, il a confié qu’il était satisfait de ses débuts. « Je découvre Marseille et j’y suis très bien. Mes débuts dans le football européen ont été réussis je pense ». Recruté pour concurrencer Jérémy Morel à gauche, il semble pourtant plus à l’aise dans l’axe. « J’ai une préférence pour jouer dans l’axe même si j’ai une formation de latéral », admet-il. Il faut dire que son gabarit ressemble plus à celui d’un défenseur axial.

Cependant, le terrain est miné dans l’axe avec la présence de Nkoulou, Diawara et Fanni. Cela ne l’empêche pas de croire qu’il peut prendre du galon. « Ici il n’y a pas de titulaires indiscutables ou de remplaçants attitrés. Tout le monde a sa chance », assure-t-il. À travers cette déclaration, on comprend bien que Lucas Mendes a achevé son initiation au football français. A lui désormais de se faire une place bien au chaud à côté de Nkoulou (qui joue pour l’instant axe gauche comme lui), qu’il imagine « devenir le meilleur du monde à l’avenir ».