Auteur d’un bon nul à l’aller à l’Orange Vélodrome (2-2), l’Olympique de Marseille espère accrocher un nouveau résultat positif dimanche soir sur la pelouse du Paris SG, leader du championnat de France (27e journée de Ligue 1). Et pour y parvenir, les Phocéens comptent s’appuyer sur leurs bons résultats et les bonnes prestations récentes. Rudi Garcia, détendu en conférence de presse, a expliqué la marche à suivre pour y croire au Parc des Princes.

« Il faudra afficher des valeurs de cohésion et d’esprit collectif. Ce sera un match très regardé, il faudra faire attention à jouer en équipe. C’est ce qui nous avait permis de réaliser un bon match à l’aller », a-t-il lâché face aux journalistes, expliquant qu’il ne comptait pas miser sur des surprises dans sa composition de départ, lui qui sera déjà privé de Steve Mandanda, forfait. « Je vais aligner la meilleure équipe possible, celle qui, pour moi, a le plus de chances d’obtenir le meilleur résultat ».

Garcia met la pression sur l’arbitre Benoît Bastien

Pour le coach marseillais, son onze devra être irréprochable dans son approche de la rencontre et avoir la volonté de ne rien lâcher aux Parisiens, qui seront eux aussi remontés selon lui. « Ils ne peuvent pas se permettre de mauvais résultats avant le retour face au Real. Ils seront concentrés sur nous. On va tout faire pour les bousculer. (...) Il ne faut surtout pas se faire de cadeaux sur le terrain. C’est ça qu’on va faire », a-t-il laissé entendre avant d’envoyer un message, déjà, à l’arbitre de la rencontre, M. Benoît Bastien.

« Je crains les coups de pied arrêtés. Ils en obtiendront plus chez eux qu’ils ne l’avaient fait chez nous, je pense. Il faudra que M. Bastien, un des meilleurs arbitres français, ne subisse pas la pression du Parc des Princes et de ce public-là. On l’a eu à Lyon, il y avait eu des fautes litigieuses. Sur les coups de pied arrêtés, je crains qu’on soit en difficulté demain... à moins que tout soit géré au mieux », a-t-il conclu. Une manière déguisée de mettre un peu de pression pour lancer ce classique que toute la L1 attend.