Luiz Gustavo a vécu une soirée compliquée dimanche, lors du duel entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille. Et de façon globale, le milieu de terrain brésilien, souvent utilisé en défense centrale par Rudi Garcia, affiche un sacré coup de moins bien en ce début de saison. Et en raison des différentes absences dans l’arrière-garde phocéenne, il va devoir continuer à jouer dans la charnière centrale marseillaise lors des prochaines rencontres. Présent en conférence de presse avant le match OM - Strasbourg, Rudi Garcia a évoqué son cas.

« Face à Lyon il y avait 2 intérêts (à le refaire passer au milieu en cours de match, NDLR), retrouver la solidité au milieu et l’enlever de derrière où il n’a pas été en réussite. Malheureusement lui et Jordan n’ont pas été performants sur les buts de l’OL, ce qui nous a été préjudiciable. Le fait de faire entrer Bouba (Kamara) derrière et remettre Luiz au milieu c’était aussi pour lui redonner du temps de jeu au milieu, mais on a gagné 3 matchs sur 6 en championnat avec lui derrière », a d’abord lancé le tacticien marseillais.

Luiz Gustavo handicapé par des pépins physiques ?

« On a discuté, il sait toute l’estime que je lui porte et l’importance qu’il a pour moi, il a été un peu en délicatesse physique, pas spécialement à Lyon mais avant. Tout le monde peut s’améliorer, il a des vieux réflexes de milieu aussi, ce qui est plutôt positif d’ailleurs, mais parfois aussi préjudiciable, on a discuté technique et état d’esprit. C’est un joueur important pour qu’on retrouve le chemin de la victoire, il avait un problème de dos, ça va maintenant, ça rentre dans l’ordre », a-t-il ajouté.

Rudi Garcia veut donc couver l’ancien du Bayern pour qu’il retrouve sa forme au plus vite, lui qui a été un des principaux artisans de la bonne saison dernière du club phocéen, notamment en Europe. Face à Strasbourg mercredi soir, Luiz Gustavo a de grandes chances d’être aligné en défense centrale à nouveau, et sa prestation sera analysée de très près par tous les supporters et observateurs marseillais.