Le dernier match de cette 30e journée de Premier League accouchait d’une rencontre ô combien déséquilibrée sur le papier. Leader du championnat avec 13 points d’avance sur son dauphin, Manchester City se déplaçait à Stoke, l’avant-dernier du classement. Guardiola devait se passer des services d’Agüero et mettait Laporte sur le banc au coup d’envoi. Kompany et Otamendi ont eu les préférences du coach espagnol. De Bruyne était associé à Fernandinho et David Silva au milieu et c’est le trio Gabriel Jesus-Sterling-Sané qui démarrait. En face, Jesé et Zouma étaient présents dans le onze de départ.

Forcément les Citizens partaient largement favoris dans cette rencontre mais ils entamaient timidement, notamment à cause du bon pressing des Potters. Malheureusement pour le club de Paul Lambert, ce bon début de match ne durait pas. Sur la première occasion, Sterling déboulait côté droit et envoyait un centre parfait pour le plat du pied gauche de David Silva (0-1, 10e). Il n’y avait d’ores et déjà plus qu’une équipe sur le terrain car à part une opportunité de N’Diaye sur un exploit de Shaqiri (21e), Manchester dominait largement ces 45 premières minutes sans parvenir toutefois à se mettre à l’abri.

Un doublé de David Silva suffit

Un peu court, De Bruyne ne profitait pas de cette passe en retrait mal assurée d’Indi vers Butland (32e). Fernandinho lui ne cadrait pas son tir après ce festival de David Silva (40e). Sur un malentendu, Stoke aurait même pu égaliser avec ce lob improbable de Walker sur son propre gardien (37e). Toujours en vie à l’issue de cette première période, les locaux craquaient trop rapidement après la reprise. Sur un super mouvement dont il est à l’origine suite à une récupération de Sterling, David Silva s’appuyait sur Gabriel Jesus qui lui remisait parfaitement pour son doublé (0-2, 50e). Avec ce break d’avance, Manchester City décidait enfin d’accélérer.

Maîtrisant totalement la rencontre, les Citizens récitaient leur football. Zinchenko et Sterling frappaient sans réussite depuis les 20 mètres (55e, 57e), tout comme Leroy Sané après un joli numéro dans la défense des Potters (59e). Walker n’avait pas plus de réussite malgré cet excellent ballon donné par De Bruyne (73e). Un peu en manque de réalisme, Manchester calmait le jeu durant ces dix dernières minutes se contentant de ce résultat positif. Les hommes de Guardiola possèdent désormais 16 points d’avance sur le voisin de Manchester United quand Stoke City a toujours une unité de retard sur Southampton, 17e et premier non relégable.

Le classement de Premier League à retrouver ici.