Le roi des départs libres

Eric-Maxim Choupo-Moting débarque au PSG libre. En effet, comme l’avait rapporté Le Parisien, il a été libéré par Stoke City, avec qui il était pourtant lié jusqu’en 2020. Partir libre, c’est une constante de la carrière de l’international camerounais. Formé à Hambourg, il avait rejoint Mayence (et Thomas Tuchel) à l’issue de son contrat. Rebelote lors de son passage de Mayence à Schalke 04, puis de Schalke 04 à Stoke City. Il n’aura donc jamais rapporté d’argent à ses différents clubs. Gageons que le PSG ne s’attend de toute façon pas à récupérer une indemnité de transfert lors de son futur départ.

Un transfert qui capote pour 12 minutes

Une seule fois, Choupo-Moting aurait pu être transféré contre une somme d’argent. C’était lors du mercato hivernal 2011, à quelques mois de la fin de son contrat avec Hambourg, qui ne comptait plus vraiment sur lui. Le club du nord de l’Allemagne s’était mis d’accord avec Cologne pour un transfert dans les ultimes heures du marché de janvier. Le club de Cologne était tout heureux de pouvoir envoyer un fax à la Ligue allemande pour homologuer le contrat du joueur. Manque de pot, le fax n’était pas d’humeur à fonctionner. Résultat des courses : le fax est arrivé à 18h12, alors que la deadline était fixée à 18h00... Le transfert avait donc été annulé.

Fan de street-art

Les footballeurs sont souvent moqués pour leur manque de culture. Cela ne s’applique clairement pas à Choupo-Moting. « Je suis intéressé par l’art. Je ne suis pas un artiste, mais parfois je dessine. Je suis particulièrement intéressé par le street art. Banksy est très intéressant », expliquait-il au Daily Mail en octobre 2017.« Certaines personnes aiment regarder le football tout le temps - première division, deuxième, troisième - mais je ne suis pas ce type. J’essaie de me concentrer sur d’autres choses. De m’aérer un peu l’esprit ». Pour cela, la vie parisienne devrait lui apporter satisfaction !

Thomas Tuchel l’adore depuis Mayence

Thomas Tuchel a déjà encensé son nouveau joueur en conférence de presse avec le PSG vendredi. Ce n’est pas la première fois. Ensemble à Mayence entre 2011 et 2014, les deux hommes s’étaient appréciés mutuellement. « C’est un mec bien. Je pourrais même l’inviter à mes réunions de famille », avait lancé Tuchel. Comme écrivait Kicker en décembre 2011, Tuchel le considérait comme un véritable « enrichissement » pour son équipe, aussi bien sportivement qu’humainement. On comprend donc mieux la réalisation de ce transfert étonnant au PSG.

Un rapport particulier à la sélection camerounaise

Si Tuchel l’adore, Choupo-Moting n’a pas vécu que des moments facile dans sa carrière de footballeur, et notamment en sélection. Bénéficiant d’une double nationalité allemande et camerounaise, il avait choisi la sélection des Lions Indomptables lorsue Paul Le Guen y officiait en tant que sélectionneur. Un vrai choix de coeur qui ne l’a pas empêché de vivre des moments délicats. En 2015 par exemple, il avait été séquestré dans sa voiture par des jeunes qui lui réclamaient de l’argent. Le père du joueur avait mis fin à cette situation en donnant quelques billets. Il avait aussi choisi de faire l’impasse sur la CAN 2017 pour se consacrer à son club. Résultat, il n’avait pas été sacré champion d’Afrique. Le nouveau sélectionneur Clarence Seedorf l’a toutefois rappelé en sélection pour la trêve internationale qui arrive, avec un match face aux Comores le 8 septembre.