« Nous voulons maintenir la tranquillité, à l’extérieur et à l’intérieur. Les choses qui peuvent se passer, c’est vrai qu’en interne, nous parlons pour améliorer, pour avoir la normalité à l’intérieur. Pour moi et le groupe le plus important, ce sont les matches. Les joueurs qui arrivent en retard, c’est 10% des choses qui se passent. Le plus important, c’est qu’ils récupèrent pour revenir dans le groupe, qu’ils travaillent pour aider le groupe ». En conférence de presse vendredi, Unai Emery tentait de minimiser les incidents liés au retard d’Edinson Cavani et de Javier Pastore. Le directeur sportif du PSG Antero Henrique s’est lui aussi expliqué.

Et comme l’explique RMC Sport, les déclarations de Thiago Silva ont véritablement causé un malaise au sein de l’équipe. Le défenseur brésilien s’est d’ailleurs confié en interne, affirmant qu’il regrette ses propos. « C’était un moment important pour le club et il fallait y penser avant de faire des gestes comme ça. Les deux situations sont différentes. Je crois que Pastore a dit au club qu’il voulait partir et ils ne sont pas tombés d’accord. Pour Cavani, c’est différent », avait-t-il lâché.

Le président est en colère

Ce à quoi Pastore avait répondu : « je n’ai jamais parlé avec Thiago Silva de mon problème ni de mon futur. Je n’ai jamais mis la pression à personne. Ce n’est pas mon style. Il n’a pas eu connaissance du problème que j’ai eu et qui m’a fait arriver en retard ». Mais surtout, ces événements ne font clairement pas rire le président Nasser Al-Khelaïfi, en colère selon RMC Sport.

Il demande ainsi une réaction du staff et s’attend visiblement donc à voir Unai Emery prendre des décisions fortes dans les prochains jours. L’Espagnol est donc sous pression et devra faire un choix : Pastore et Cavani seront-ils présents dimanche soir face à Nantes ? Quid de Thiago Silva ? Si l’Equipe affirme que le Brésilien et l’Argentin ont discuté ensemble pour tenter de calmer le jeu, on peut imaginer que le contexte est tout sauf facile en ce moment dans le vestiaire du leader de la Ligue 1.