Et si le Paris Saint-Germain perdait à nouveau l’un de ses Titis ? Cette hypothèse demeure crédible, surtout depuis la dernière sortie médiatique de l’agent de Christopher Nkunku. Dans les colonnes du Parisien, José-Karl Pierre-Fanfan avait alors adressé un message limpide aux dirigeants du PSG sur la situation de son protégé. « Le constat est que le temps de jeu et sa place dans la rotation sont insuffisants. Christopher est ouvert à un départ pour évoluer.

Rien n’est encore évoqué avec le PSG, mais en termes de situation sportive, ça ne suffit pas. Il doit franchir un palier et ce n’est pas possible au PSG, surtout en jouant à un poste jamais défini ni fixé. Sans prétention, on sait que Christopher peut jouer n’importe où en Ligue 1. La progression n’est plus là, elle se situe sur le fait de savoir s’il est capable d’évoluer régulièrement à un échelon supérieur, de s’installer dans un club qui joue l’Europe, » expliquait ainsi le représentant du joueur.

Arsenal fait le forcing pour Nkunku

Cantonné au statut de remplaçant depuis l’arrivée de Thomas Tuchel sur le banc parisien, Nkunku (21 ans) n’a disputé que treize rencontres en Ligue 1 avec son club formateur pour seulement cinq titularisations. Un temps de jeu décevant qui l’a donc poussé à se projeter vers un avenir loin de la capitale. Plus que jamais, le milieu parisien souhaite prendre la poudre d’escampette si sa situation sportive n’évolue pas. Et celle-ci apparaît bien bouchée... Mais un club semblerait prêt à tout pour arracher le natif de Lagny-sur-Marne au Paris SG : Arsenal. Selon les informations de l’Équipe, les Gunners se seraient manifestés auprès du clan Nkunku récemment.

Un intérêt qui ne laisserait pas le principal protagoniste de l’histoire insensible puisque celui-ci aurait avisé ses dirigeants sur le sujet. La formation entraînée par Unai Emery songerait à un prêt avec option d’achat. La possibilité de retrouver le technicien basque à Londres enchanterait Christopher Nkunku. Il faut dire qu’Emery accordait plus de crédit au numéro 24 pendant son passage à Paris. Mais la direction parisienne a dressé la feuille de route dans ce dossier : le milieu de terrain ne pourra quitter le Paris Saint-Germain que si des joueurs pouvant évoluer dans l’entrejeu arrivent. Et à ce petit jeu, le PSG éprouve les pires difficultés à se renforcer. Le temps presse pour Christopher Nkunku...