« Je le sens heureux et épanoui, oui. C’est vous les médias, qui créez ça. C’est vous qui créez cette situation. En plus, le joueur a été blessé quatre semaines, il ne pouvait pas répondre sur le terrain. Il y a des problèmes personnels qui viennent se greffer là-dessus. Alors, vous créez un malaise Cavani. Mais ce malaise, je ne le ressens pas, je discute très souvent avec lui, comme avec les autres joueurs, et je ne ressens aucun malaise. J’ai pu parler avec lui. Qu’est-ce que je peux vous dire de plus. » Hier, en conférence de presse, l’entraîneur du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc, réfutait tout malaise concernant son attaquant Edinson Cavani. Et pourtant.

Recrue la plus chère de l’histoire de la Ligue 1 (64 M€), l’Uruguayen réalise une saison plus que correcte avec les Rouge-et-Bleu avec un total de 21 buts inscrits en 31 matches, toutes compétitions confondues. Une statistique notable quand on sait que Blanc fait jouer ce buteur axial sur le côté de l’attaque. Un repositionnement qui laisse la place nette dans l’axe à Ibrahimovic et qui ferait tiquer son coéquipier sud-américain qui se sait courtisé par Chelsea ou Manchester United.

Mais à Paris, hors de question de laisser enfler les rumeurs de départ liées aux états d’âme de Cavani. « Edi est l’un des meilleurs joueurs du monde, c’est un incroyable athlète qui peut marquer n’importe quand et de n’importe où. C’est un vrai combattant. Avec Ibra, ils sont complémentaires, chacun dans leur style. C’est un duo très efficace », a indiqué au Parisien le président Nasser Al-Khelaïfi. Le quotidien francilien indique par ailleurs que le club de la capitale pourrait faire un geste en faveur de son buteur... en le prolongeant !

À l’instar de ce que le PSG a fait avec Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva et Marco Verratti, tous les trois revalorisés après leur première année en France, Cavani pourrait signer un nouveau bail. Actuellement lié au PSG jusqu’en 2018, l’ancien Napolitain perçoit un salaire annuel situé entre 9,5 M€ et 10 M€. Homme de devoir et combattant reconnu, Cavani se satisfera-t-il de cette très belle récompense ?