Si l’on en croit Unai Emery, la réconciliation entre les supporters parisiens et Neymar ne devrait pas être pour mercredi soir au Parc des Princes face à Guingamp en 16e de finale de Coupe de France. Sifflé par une partie du public pour avoir décidé de tirer le penalty afin de s’offrir un quadruplé plutôt que d’offrir le record de buts à Edinson Cavani, le Brésilien était sorti du stade fâché après la victoire face à Dijon (8-0). Puis il avait déclaré forfait pour le déplacement à Lyon en raison d’une cuisse douloureuse. Et d’un orgueil touché ? C’était la grande question des derniers jours.

Emery a affirmé que Neymar souffrait d’une élongation qui pourrait le priver de la rencontre de demain soir, mais il a également tenu à tempérer l’impact des sifflets sur le moral du Brésilien. « Les supporters du PSG aiment tous les joueurs du PSG et ils sont intelligents. Ils sont très contents que Neymar soit ici. Si demain il peut être sur le terrain, c’est sûr que tous les supporters seront avec lui. Quand il est sur le terrain, il est content. S’il peut jouer demain, il sera là, pour aider l’équipe à gagner », a-t-il expliqué.

Relancé sur le sujet, et sur ses éventuelles inquiétudes, il a préféré éluder en évoquant la motivation des joueurs du PSG pour remporter tous les trophées. « Je suis tranquille avec tous les joueurs, avec le club et les supporters. Je sais toute la motivation que nous avons tous. Je sais l’envie que nous avons tous. (…) C’est pour ça que je crois que le plus important, c’est qu’on a beaucoup de choses positives et de motivation. » Tout va donc dans le meilleur des mondes au sein du club de la capitale. Les supporters, eux, auront sûrement à cœur de témoigner leur soutien à Neymar lors de sa prochaine apparition au Parc des Princes...