Les joueurs du PSG risquent d’avoir beaucoup de sujets sur lesquels répondre ces prochaines semaines, ce qui ne devrait pas les encourager à se présenter face à la presse après les rencontres… Kylian Mbappé, lui, avait des obligations liées à ses contrats de sponsoring et il a dû faire face à des micros, ceux de l’AFP et de France Info, hier. Justement, il a pu répondre au long papier à son sujet publié par Mediapart, dans lequel son transfert de Monaco au PSG, en août 2017, est décortiqué. De la première offre du Real Madrid aux clauses, parfois extravagantes, réclamées par son clan, tout est analysé et ne fait pas forcément honneur à la belle réputation du jeune attaquant français.

Au micro de France Info, il a tenu à mettre les choses au clair. « Je n’aime pas trop parler de ce sujet mais vu que vous m’en parlez, je vais en parler. Je tiens à préciser que je paie tous mes impôts en France, sur tous mes revenus. On a annoncé différentes choses mais pour moi, le plus important c’était de savoir dans quel club je pouvais donner le meilleur de moi même et poursuivre ma progression. Et j’ai choisi le Paris Saint-Germain tout naturellement », a-t-il assuré pour répondre à l’information selon laquelle il aurait demandé au PSG de lui payer ses impôts.

Kylian Mbappé, âgé de 19 ans, a pu constater que toutes ses demandes lors des négociations salariales avec le PSG étaient couchées noir sur blanc dans l’enquête réalisée par Mediapart. Là aussi, il a souhaité donner sa version. « Après, il ne faut pas oublier qu’il y a des négociations et tout ce que j’ai fait, même s’il y a plein de choses qui sont fausses, je l’ai fait dans les règles. Ce qui me fait rire un peu, c’est que Mediapart est à la base un site qui dénonce les irrégularités dans le football, sauf que tout ce que j’ai fait est en règle. Donc je ne comprends pas ». Des choses fausses et pas d’irrégularités, voilà la ligne de défense de l’attaquant parisien, qui tentera d’oublier les déboires médiatiques du PSG lors de la trêve internationale avec l’équipe de France.