Giovani Lo Celso ébahit tout le monde en Espagne. Arrivé de l’autre côte des Pyrénées l’été dernier pour se relancer, le milieu de terrain argentin qui appartient toujours au Paris Saint-Germain a même fait mieux que ça, puisqu’en quelques mois, il est devenu l’un des tous meilleurs à son poste en Liga. Et forcément, le Betis souhaite le conserver, et son option d’achat de 22 millions d’euros va être levée par le club andalou.

« Il est très bon. Il voit bien les choses. Oui, nous allons la lever, c’est sûr et certain », expliquait le président du club andalou Angel Haro en janvier dernier. Les Verdiblancos vont donc débourser un montant compris entre 22 et 25 millions d’euros dans les prochains mois, et cet investissement pourrait s’avérer être plus que rentable, tout simplement parce que les plus grosses écuries du Vieux Continent sont intéressées par ses services.

Le PSG peut récupérer un petit pactole

Il y a quelques semaines, El Confidencial évoquait un intérêt du FC Barcelone et du Real Madrid pour le joueur de l’Albiceleste. Ce samedi, Marca confirme l’intérêt merengue et explique qu’un dirigeant important du club a déjà appelé le Betis pour se renseigner sur la situation du milieu de terrain de 22 ans. Mieux, on apprend que le Betis serait prêt à écouter des offres, et le joueur serait estimé à environ 60 millions d’euros. On rappelle que 20% de cette somme irait dans les caisses du PSG, l’option d’achat du Betis n’incluant "que" 80% des droits du joueur.

Le club parisien pourrait donc se consoler avec un petit pactole qui reste cependant loin de la valeur du joueur, aujourd’hui bien supérieure à ce que le Betis s’apprête à payer pour lui. Une chose est sûre, le club éliminé par Rennes en Europe peut se frotter les mains et même lancer une course aux enchères, puisqu’en plus des deux ogres espagnols, Tottenham et Manchester City sont aussi sur le coup, toujours selon le journal espagnol. Gio Lo Celso va être l’un des principaux animateurs du prochain mercato...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10