Il y a eu deux PSG à Guingamp samedi après-midi. Celui amorphe de la première mi-temps, sans jus ni idées. Celui beaucoup plus tonique de la seconde période, avec l’entrée de Kylian Mbappé. Conjugée au discours musclé de Thomas Tuchel à la pause, l’entrée de l’attaquant français a fait un bien fou au club de la capitale. Alors que Timothy Weah n’était jamais parvenu à s’extraire de la défense centrale, le champion du monde tricolore s’est lui amusé avec Kerbrat et compagnie, et a inscrit un doublé salvateur (victoire 3-1). De quoi vite remettre les pendules à l’heure, alors que certains craignaient une remise en route plus laborieuse.

« La Coupe du Monde, c’est terminé. On a gagné, ça fait partie de l’histoire. Maintenant, on revient chacun dans nos clubs et j’espère que ce sera nous qui allons gagner », a-t-il d’abord sobrement commenté en zone mixte, avant de revenir justement sur un manque de motivation supposé que Tuchel devrait combattre. « Non, aucun problème. J’ai envie de gagner. Je n’ai pas tout gagné, donc il peut être rassuré. »

Mbappé déjà en pleine forme et déterminé

Au-delà de ses buts, on l’a vu en pleine possession de ses moyens physiques, avec des accélarations tranchantes et une puissance assez phénoménale balle au pied. « J’étais bien », a-t-il expliqué. « J’avais demandé au coach de jouer dimanche dernier mais il (Thomas Tuchel, ndlr) ne voulait pas. J’ai refait une séance d’entraînement, j’ai tout donné pour qu’il me prenne dans le groupe. Il m’a donné une mi-temps, j’ai essayé d’être décisif et ça a marché. »

Par contre, ne comptez pas sur Kylian Mbappé pour s’endormir sur ses lauriers. Quand il lui a été demandé s’il s’attendait à un retour aussi triomphal sur les terrains de L1, il a répondu : « je travaille pour. Je travaille tous les jours pour faire ce genre de performances, et je vais travailler pour essayer de refaire ça la semaine prochaine. » Les prochains adversaires, en l’occurrence Angers, sont prévenus.