Mais que se passe-t-il avec Edinson Cavani ? La question est obligée de se poser au regard de son absence du groupe parisien pour le déplacement à Montpellier, dans le cadre du match de la 34e journée de Ligue 1 (match à suivre en direct commenté sur Foot Mercato). Car la deuxième partie de saison du goleador uruguayen a pris une drôle de tournure. Tout s’est déréglé le 9 février dernier, lors de la réception de Bordeaux. Cavani se blesse en tirant, particulièrement fort, un penalty et est remplacé à la mi-temps touché à la cuisse. Nous sommes trois jours avant le déplacement à Manchester United en Ligue des Champions et le PSG se retrouve privé de son deuxième atout offensif après la perte de Neymar.

L’absence de l’Uruguayen s’avère assez longue et il ne réapparaît qu’un mois plus tard, le 6 mars, en étant inclus dans le groupe pour la réception de Manchester United. Là, bizarrement, alors que le match tourne clairement en défaveur du club parisien, Thomas Tuchel ne lance son buteur que dans les arrêts de jeu, après le but de Rashford. Quelques secondes de jeu et revoilà Cavani de nouveau absent durant de longues semaines (il rechute à l’entraînement), puisqu’il ne fera son retour que le 21 avril, pour la réception de Monaco en Ligue 1. Là, Tuchel lui offre un quart d’heure de jeu, pour lui donner un peu de rythme en prévision de la finale de la Coupe de France.

50 minutes de jeu en quasiment 3 mois

Sauf que Cavani n’est pas titularisé face à Rennes, entrant en jeu uniquement pour les prolongations, après s’être échauffé à de multiples reprises le long de la ligne de touche. 15 minutes face à Monaco, 30 face à Rennes, on pouvait logiquement penser qu’il aurait droit à une titularisation face à Montpellier, d’autant que la suspension automatique de Kylian Mbappé après le carton rouge reçu face à Rennes, laissait une place évidente sur le front de l’attaque. Or, le Matador n’est même pas du voyage dans l’Hérault ! De quoi s’interroger sur son traitement. Est-il tout simplement jugé inapte physiquement par le staff parisien ou est-ce une manœuvre pour lui faire comprendre que l’entraîneur allemand ne souhaitait plus s’appuyer sur lui en vue de la saison prochaine ?

Les rumeurs sur le dernier sujet sont nombreuses : Cavani serait sacrifié, autant pour laisser la place au duo Neymar-Mbappé dans l’axe que pour rapporter de l’argent au PSG alors qu’il arrive dans la dernière année de son contrat. Interrogé sur son avenir après la victoire face à Monaco, Cavani avait glissé, confiant : « j’ai mon contrat ici, avec encore une année. Je suis bien, je suis tranquille. Je suis très content avec l’équipe, les supporters, la vie ici... Après le football, on ne sait jamais ». On ne sait jamais car le PSG pourrait vouloir le vendre au plus offrant cet été. L’Atlético de Madrid est répertorié comme un courtisan concret. Selon Calciomercato, Chelsea et Manchester United, en quête de buteurs pour la saison prochaine, seraient également sur les rangs. Une chose est certaine, la décision de se priver de Cavani à Montpellier, alors qu’il ne restera ensuite que 4 matches à disputer, avec une semaine d’intervalle entre chacun, est difficilement justifiable sur l’argument de la rotation d’effectif.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10