Il n’y avait ni Kylian Mbappé, suspendu après son carton rouge contre Nîmes, et donc ni Neymar pour affronter l’AS Saint-Etienne lors de la 5e journée de Ligue 1 (victoire 4-0). Revenu tard de la trêve internationale, pour laquelle il avait joué un match avec le Brésil contre le Salvador, l’attaquant du PSG était espéré par Thomas Tuchel, qui attendait de voir la forme de son joueur à l’entraînement. Tout semblait aller le jeudi mais la donne a changé le vendredi, comme l’entraîneur allemand l’a expliqué en conférence de presse.

« Nous avons parlé hier (jeudi). Je lui ai dit : "tu peux jouer demain ?" I m’a dit "non, non je fais l’entraînement, pas de problème". Il a fait toute la séance. Il s’est bien senti. Mais il n’a pas dormi dans la nuit. Et c’était un problème.Aujourd’hui à 10 heures, je lui ai demandé si ça allait. Normalement il dit "c’est clair je joue" et là Il m’a répondu "je ne sais pas". Quand il m’a dit ça, ça a été comme une alarme dans ma tête. Nous avons parlé honnêtement, je lui ai demandé s’il pouvait jouer une mi-temps. Mais il n’avait pas bien dormi.

Je ne voulais pas prendre de risques, Il a joué 90 minutes avant-hier (avec le Brésil). Ce n’était que le deuxième jour après un match. Et c’est dangereux par rapport aux blessures. Nous avons décidé ensemble que c’était mieux qu’il reste en tribune », a raconté le coach allemand. La communication semble donc bien passer entre les deux hommes jusqu’à présent, et Neymar a donc été préservé avant le périlleux déplacement à Liverpool en Ligue des Champions.