Les répliques de l’élimination face au Real Madrid en 8es de finale de Ligue des Champions continuent de secouer le Paris SG. Ce lundi, un entretien de Dani Alves au sujet du manque de cohésion au sein du club de la capitale a déclenché un début de polémique. Interrogé en conférence de presse, à la veille de la réception d’Angers (match avancé de la 31e journée de Ligue 1), Unai Emery a répondu à cette sortie de son latéral droit brésilien.

« C’est normal tout ce qui peut sortir. C’est un moment compliqué dans la saison. Nous avons des objectifs d’ici la fin de la saison. Le club pense au présent et au futur. Ce qu’a dit Daniel Alves, c’est le fruit de son expérience dans d’autres clubs, avec lesquels il a gagné. Le club a besoin de passer par ce processus. On va continuer à analyser pour progresser tout le temps et construire une bonne équipe pour le présent et l’avenir », a-t-il confié avant d’ajouter.

« Le projet est solide avec Neymar »

« J’ai lu et je comprends cette déclaration comme une volonté de poursuivre un processus : maintenir une progression, être plus fort ensemble, vu ce qu’il a vécu dans ces clubs précédents », a-t-il expliqué, sans aucune animosité. Une fois ce sujet balayé, le coach espagnol du PSG a dû se pencher sur les questions concernant Neymar. Actuellement au Brésil, où il récupère tranquillement de son opération au pied droit, la star auriverde est envoyée heure après heure, jour après jour, de retour en Espagne pour la saison prochaine, tantôt au Real Madrid, tantôt au FC Barcelone.

Des radios espagnoles expliquaient même dernièrement que le n° 10 n’était pas heureux dans la capitale, où ses six premiers mois avaient même été comparés à un calvaire par des proches. Là encore, Emery ne verse pas dans la polémique. « J’ai déjà parlé de ça depuis des mois, mon opinion n’a pas changé. Le projet du PSG est très solide. Le président est parti au Brésil pour être avec Neymar. Pour moi, il est clair que le projet est solide avec un joueur comme Neymar. J’ai parlé avec Antero, ils sont au Brésil pour rendre visite à Neymar. Après l’élimination, il faut un temps pour revenir à la normale », a-t-il conclu. Droit dans ses bottes jusqu’au bout de la saison, Unai Emery fait front face aux rumeurs qui se multiplient depuis le revers face aux Madrilènes. Il faudra être patient, car, vu l’ampleur du séisme, les répliques ne font sans doute que commencer...