Une dizaine de minutes. Hervin Ongenda (17 ans) a pu se frotter au monde professionnel durant une dizaine de minutes dimanche contre Arras en 32es de finale de Coupe de France (3-4). Une première expérience qui lui a donné envie de revenir au plus vite dans le groupe de Carlo Ancelotti. « Être dans le groupe pro à 17 ans, ce n’est pas donné à tout le monde. J’en rêvais depuis longtemps. Maintenant, je vais tout faire pour revenir », a-t-il confié à l’issue de la rencontre.

Surdoué souvent surclassé durant sa formation, l’attaquant de poche (1m70) peut croire en sa bonne étoile, mais il faudra que son club formateur se penche assez vite sur sa situation contractuelle. En effet, Le Parisien rappelle qu’il est actuellement dans sa dernière année de contrat aspirant et que si le PSG ne lui propose pas son premier contrat professionnel d’ici le 30 avril, il pourrait le perdre. Et qu’on se le dise, la Premier League, où Chelsea, Manchester United et Arsenal l’observent régulièrement, ne laisserait pas filer une telle aubaine.

Pour l’heure, le clan Ongenda ne s’inquiète pas outre mesure. « Mon fils ne se pose pas ce genre de question. Lui, il ne pense qu’au terrain et il rêve d’exploser à Paris. C’est le seul club qu’il a connu. On verra bien ce que Paris lui propose ou non d’ici quelques mois », a confié Félix Ongenda au Parisien. L’issue du dossier Hervin Ongenda sera en tout cas un révélateur de ce que compte faire QSI en matière de formation. Affaire à suivre.