Un Gourcuff est parti, un autre est revenu. Prié de faire ses valises par les dirigeants du Stade Rennais, Christian a vu son fils Yoann faire son retour sur les terrains à Strasbourg (défaite 2-1) lors du premier match de son successeur Sabri Lamouchi. Blessé à la cuisse puis victime d’une fracture en haut du péroné, Yoann Gourcuff a donc rechaussé les crampons six mois après son dernier match en Ligue 1 (victoire 1-0 sur le terrain de Caen). Un retour que le milieu de terrain âgé de 31 ans espère confirmer lors du derby breton contre Nantes ce week-end.

Et si une titularisation de l’ancien Bordelais reste hypothétique, Sabri Lamouchi se contente largement de son retour à la compétition. « Vous savez aussi bien que moi ce qu’il peut apporter à l’équipe. C’est un garçon qui voit avant les autres, qui peut rendre le jeu plus fluide et voit des choses que d’autres ne peuvent imaginer, même par la pensée. On souhaite qu’il soit sur le terrain et que son corps le laisse tranquille. Depuis que je suis là, il n’a pas raté une séance, il se bat comme un diable. Il a un vrai plaisir à être sur le terrain, à aider, à participer », a-t-il indiqué en conférence de presse.

Enthousiaste au sujet de son meneur de jeu, le nouveau coach du SRFC compte faciliter au maximum le retour à la compétition de son joueur. Pour preuve, Lamouchi a clairement fait savoir qu’il adapterai le schéma de jeu de son équipe aux désirs de sa star. « Il a fait ses premières minutes à Strasbourg. Il est arrivé quasiment au même moment que moi. Tout dépend de lui. Je ne suis pas médecin, je ne peux pas vous dire combien de temps il peut jouer. Quand il sera sur le terrain, il illuminera le jeu. C’est un joueur qui a une justesse technique. Il jouera là où il aura envie de jouer. On s’adaptera autour. On fera en sorte que nos joueurs jouent au poste où il ont plus de chance d’apporter à l’équipe ». Si Gourcuff père n’avait plus la cote à Rennes, son fils, lui l’a toujours