« Je suis là parce que l’OL fait partie des meilleurs clubs en France et aussi régulièrement sur la scène européenne. » C’est par ces mots que Rudi Garcia a commencé son aventure avec l’Olympique Lyonnais. Lors de sa conférence de presse de présentation, l’ex-coach de l’Olympique de Marseille a évoqué son oral devant Houiller, Ponsot, Aulas et Juninho, mais aussi son plan pour relance l’OL, 14e de Ligue 1 pour le moment.

« Je ne sais pas ce que j’ai fait de bien, il faut demander aux dirigeants. Bien évidemment pendant ces quelques mois, j’ai regardé le foot français et européen, j’ai suivi le parcours de clubs dont l’OL. Il y a une situation difficile. L’OL est 14e à un point du dernier le deuxième est loin, le 3e moins. L’objectif est de gagner le prochain match et enchaîner pour retrouver un rang plus conforme. Il y a eu un bon début en Ligue des Champions avec quatre points en deux matches. L’objectif sera de se qualifier pour les 8es de finale. On a parlé librement, de manière très transparente. Ce que j’avais vu, ce que je ressentais et de ce que je pensais pouvoir apporter », a commencé par expliquer le natif de Nemours tout en précisant qu’il était compliqué de se faire un avis sans être présent au club.

Garcia promet un jeu de possession

Dans la foulée, il a expliqué son plan pour faire retrouver à l’OL les hauteurs du championnat. « Je pense qu’il faut qu’on soit l’OL, c’est important. On a plutôt un jeu de possession et les baromètres c’est comment on s’est approché du but adverse et s’y on s’approche bien. Ce sont des baromètres offensifs pour voir si l’OL est capable d’imposer son jeu. Si ça s’est fait par le passé, ça s’est fait. Maintenant il faut regarder vers l’avenir et à moi de prouver aux joueurs que le projet de jeu que je vais proposer est bon. Je n’oublie pas que mon équipe devra courir avec et sans ballon, qu’elle doit être collective », a ainsi poursuivi Garcia.

Enfin, s’il n’a pas encore expliqué comment il comptait articuler son équipe ni dans quel schéma, il a annoncé ce qu’il aimait. « Juni a mis des buts fantastiques, je n’ai pas que des bons souvenirs avec Juni avec Le Mans (rires). Lui était un joueur qui faisait jouer les autres. J’apprécie ceux qui marquent les buts, mais aussi ceux qui font la dernière passe, ceux qui ont le sens du collectif. J’espère que mon OL aura une âme et un esprit collectif. C’est ce que je vais essayer d’inculquer aux joueurs », a-t-il ainsi conclu. Avec l’OM, il avait réussi à proposer, lors de sa première année complète, un jeu plaisant et soyeux, espérons, pour les supporters de l’OL, qu’il y arrivera à nouveau.