Entre Rudi Garcia et l’Olympique de Marseille, l’amour a duré trois ans...ou presque. Arrivé dans la cité phocéenne en octobre 2016, le technicien français a rapidement séduit. Mais la suite de son histoire avec les Olympiens a été beaucoup plus complexe et elle s’est terminée en mai dernier. Il était temps pour les Marseillais comme pour lui de passer à autre chose. André Villas-Boas est arrivé cet été pour tenter de relancer la machine olympienne. Un renouveau qui a fait le plus grand bien au vestiaire de l’OM qui "se porte beaucoup mieux depuis le départ de Garcia" nous a-t-on avoué au sein de l’écurie phocéenne. Libre, Rudi Garcia, lui, attendait une bonne opportunité, alors que son nom avait notamment circulé de Séville durant l’été. Mais c’est finalement à Lyon qu’il a pu reprendre du service après le limogeage de Sylvinho. Une nouvelle qui n’a pas forcément était bien accueillie par les supporters lyonnais qui se sont souvenus des propos tenus par le coach français lorsqu’il officiait à l’OM. Du côté de l’OM justement, cette annonce n’est pas passée inaperçue. Et forcément, tout le monde a rapidement pensé au retour de Rudi Garcia à l’Orange Vélodrome.

Un stade qu’il connaît comme sa poche et où il a été la cible des supporters avec son ancienne direction. Ce dimanche 10 novembre, le natif de Nemours va donc faire son grand retour à Marseille lors d’un Olympico qui promet d’être plus explosif que jamais. Alors que la rivalité entre les deux Olympiques s’est accentuée ces dernières saisons, le come back de Garcia va ajouter encore plus de piment à ce choc. Un choc que le nouvel homme fort de l’OL a vécu du côté marseillais ces trois dernières années. Voyons justement ce que cela a donné en termes de résultats. Rudi Garcia a vécu son premier Olympico le 22 janvier 2017 au Groupama Stadium (21e journée de L1). Ce jour-là, malgré un but de Doria, son équipe a été battue 3 à 1 par les Gones, menés par Valbuena (1 but) et Lacazette (doublé). Les deux clubs ennemis se sont retrouvés quelques jours plus tard en coupe de France. C’était le 31 janvier 2017 à Marseille. Alors que le score était de 1-1 à l’issue du temps réglementaire (buts de Fanni pour l’OM et Tolisso pour l’OL), les Phocéens s’étaient imposés après prolongations grâce à un but de Doria (2-1).

Cinq défaites pour l’OM de Garcia face à l’OL en L1

La saison suivante, en 2017-18, Lyon a reçu Marseille le 17 décembre 2017 (18ème journée de L1). Nabil Fekir et Mariano Diaz ont permis aux Gones se l’emporter ce soir-là dans un Groupama Stadium en feu (2-0). Quelques mois plus tard, l’OL a de nouveau pris le dessus sur l’OM à l’Orange Vélodrome. Après l’ouverture du score de Rolando (31e), Lyon avait égalisé grâce à un csc de Rami (42e) avant de prendre l’avantage grâce à Aouar (52e), très bon ce jour-là. L’OM avait réussi à égaliser grâce à Mitroglou (84e) avant d’être crucifié par Memphis Depay, qui avait offert la victoire aux siens à la 90e minute (3-2). Une rencontre riche en rebondissements et qui s’était terminée par plusieurs altercations entre joueurs, impliquant notamment Adil Rami, Marcelo et Anthony Lopes. La tension était encore palpable après la rencontre. On se souvient notamment de la sortie de Florian Thauvin, très remonté. « Il y a des joueurs de l’OL qui se sont permis de nous chambrer. Ce n’est pas pro de leur part, ça n’a rien à faire là. D’accord, il y avait un contexte particulier et tout le monde avait envie de gagner mais il faut se respecter. Ils nous ont manqué de respect (...) Ils le paieront. Le plus important, c’est le classement à la fin de la saison ».

Cette saison-là, Lyon (78 points, 3e) avait terminé un point devant l’OM (77 points, 4e). Enfin, lors de sa dernière année sur le banc de l’OM, Rudi Garcia avait été battu à deux reprises par l’OL de Bruno Genesio. Lors du match aller, les Gones s’étaient imposés 4 à 2 (23 septembre, 6ème journée) avec des buts de Fekir, Aouar et Traoré (doublé) côté lyonnais et des réalisations de Thauvin et Njie côté marseillais. Au retour, le 12 mai dernier (36e journée), Cornet (doublé) et Dembélé avaient permis à Lyon de s’adjuger la victoire (3-0). Ainsi, en 5 confrontations face à l’OL en L1, l’OM de Rudi Garcia s’est incliné à 5 reprises. Son équipe ne s’était imposée qu’une seule fois, mais c’était en coupe de France. Un bilan négatif donc pour le coach français. À présent, voyons comment il s’est débrouillé quand il a affronté l’Olympique de Marseille par le passé. Quand il a été nommé en cours de saison à l’ASSE, Garcia n’a pas rencontré l’OM (saison 2000-01). Mais il l’a fait quand il a rejoint Le Mans en 2007.

Face à l’OM, son bilan n’est pas positif

Après une défaite 1 à 0 à l’aller au Vélodrome le 22 décembre 2007 (19e journée, but de Niang), les deux formations s’étaient quittées sur un nul au retour (0-0). La saison suivante, Rudi Garcia a signé au LOSC. Le 23 novembre 2008 (15ème journée), il avait ramené un point de Marseille avec les Dogues (2-2, buts de Samassa et Zenden pour l’OM et Rami et Bastos pour Lille). Au match retour, les Dogues s’étaient inclinés 2 à 1 à domicile malgré un but d’Eden Hazard (26 avril 2009, 33e journée). Lors de la saison suivante (2009-10), les deux clubs se sont rencontrés trois fois. Marseille s’est imposé à deux reprises ; à l’aller en L1 (1-0) et en coupe de la Ligue (2-1). Mais le club olympien avait été battu par le LOSC de Garcia au retour en L1 (3-2). En 2010-11, les Nordistes se sont inclinés 3 à 1 à domicile à l’aller avant d’aller gagner au Vélodrome le 6 mars 2011 (1-2). Un succès important pour les Lillois, sacrés champions de France et vainqueurs de la coupe de France cette saison-là. Le 27 juillet 2011, ils ont ainsi affronté l’OM, vainqueur de la coupe de la Ligue et vice-champion de France, lors du Trophée des Champions. Un trophée remporté par l’OM sur le score de 5 à 4.

Un mois plus tard, le 28 août, Lille a pris sa revanche en battant l’OM 3 à 2 (4e journée). Mais les Dogues avaient perdu à l’extérieur au retour le 15 janvier 2012 (2-0- 20e journée). Pour sa dernière année sur le banc du LOSC, Rudi Garcia a terminé par une défaite (1-0, 14e journée, 25 novembre 2012) puis un nul à domicile (0-0, 32e journée, 14 avril 2013). Si on dresse le bilan de Rudi Garcia face à l’Olympique de Marseille, cela n’est donc pas très positif. Si on ne s’intéresse qu’au championnat de France, l’entraîneur français a affronté les Phocéens à 12 reprises pour un total de 3 victoires, 3 nuls et 6 défaites (8 défaites si on ajoute celles en coupe de la Ligue et au Trophée des Champions). Avec l’OM ou contre l’OM, Rudi Garcia connaît donc des difficultés. D’une manière générale, battre les gros de L1 a été son problème lorsqu’il officiait à l’Olympique de Marseille. À lui de faire mentir les chiffres et rectifier le tir dimanche, lors d’un Olympico où tous les regards seront braqués sur lui (match à suivre en direct sur notre site en live commenté).