Caracolant aux premières de la Ligue 1 depuis le début de la saison, Toulouse est l’une des belles surprises du championnat de France. Pourtant privés d’André-Pierre Gignac, parti à Marseille, les Pitchounes brillent. Une donne qui n’étonne pas Moussa Sissoko, comme il le confie à L’Équipe : « Dédé est un très grand attaquant, qui pesait vraiment sur les défenses. Il est parti, on a pris Santander et Tafer... Sur ce qu’ils montrent à l’entraînement, ils ont les qualités pour réussir ici. Je leur fais confiance. À nous, les milieux de terrain, de les soutenir et de les mettre dans les meilleures conditions. Le coach insiste beaucoup là-dessus : il faut aller au bout de nos actions ».

Avec un plan de jeu bien rôdé et une détermination sans faille, les hommes de la Ville rose semblent être prêts à créer la sensation cette saison. Un contraste étonnant par rapport à une année dernière bien difficile : « L’an dernier, on nous attendait plus haut. On a vécu une saison difficile, avec pas mal de blessures, mais on a toujours su qu’on avait les moyens pour faire quelque chose de bien. On est en train de le prouver. [...] On savait qu’on avait un bon groupe, uni. Mais on n’avait pas totalement pris conscience de notre potentiel réel. Cette année, tout le monde s’en est rendu compte, et ça se ressent sur le terrain. On est en train de progresser ».

Une progression linéaire, à l’image de celle connue par Moussa Sissoko lui-même. International tricolore (3 capes), le milieu de terrain est sans doute le plus bel espoir du club. Courtisé par les plus grosses cylindrées françaises et européennes, le natif du Blanc Mesnil a préféré rester au Stadium : « Pendant le mercato -et encore aujourd’hui-, j’ai entendu des bruits, des échos... Ça fait plaisir, mais je fais abstraction de tout ça. C’est aussi pour cette raison que j’ai préféré prendre du recul par rapport aux médias. Je voulais rester concentré et travailler tranquillement ». La sérénité, voilà un maître-mot à prendre en considération dans le milieu du football. Un bon début de saison qui demande confirmation, dès aujourd’hui contre Lille.