Il y a un an, l’AS Monaco présentait 9 recrues simultanément au Yacht Club de la Principauté. Un environnement clinquant et une stratégie de communication censés montrer toute l’ambition du club monégasque. Malheureusement, quelques jours plus tard, tout se délitait après l’élimination de l’ASM en barrage de la Ligue des Champions face à Valence. Abdennour, Martial et Kurzawa quittaient le Rocher, en rapportant des dizaines de millions d’euros au passage. Le projet sportif en prenait un coup et l’ASM se transformait surtout en une immense plateforme de dépôt-vente. Cette image-là, le bras droit du propriétaire Rybolovlev, Vadim Vasilyev, a cherché à s’en débarrasser lors de la présentation de trois recrues, Corentin Jean (acheté l’été dernier et prêté à Troyes), Djibril Sidibé, Benjamin Mendy, Kamil Glik et Morgan de Sanctis

« Notre rêve c’est de remporter un trophée avec l’AS Monaco. On va jouer le championnat à fond », a-t-il assuré en préambule. « On veut garder l’effectif actuel, comme j’ai déjà pu le dire. » Donc, même ceux annoncés sur le départ depuis plusieurs semaines, comme João Moutinho ou Fabinho. « On va tout faire pour garder Moutinho et Fabinho. Même si dans le foot, tout est possible. » Comme l’année passée, le verdict du barrage de la Ligue des Champions sera décisif quant à la politique de transferts du club. Il sera difficile de retenir Moutinho et surtout Fabinho en cas d’échec.

Par contre, Vasilyev a confirmé une information qui ravira sûrement les supporters monégasques : la volonté de prolonger le contrat de Valère Germain. « J’espère que nous allons prolonger Valère Germain prochainement. Les conditions sont réunies cette année pour que Valère Germain continue de progresser chez nous.  » L’attaquant, conservé cette fois-ci par Jardim, est sous contrat jusqu’en 2017 et s’est déjà montré à son avantage durant les matches de préparation puis surtout contre Fenerbahçe. Conserver les joueurs les plus courtisés, prolonger l’homme en forme si attaché au club, voilà les deux missions de Vadim Vasilyev. Rendez-vous le 1er septembre pour vérifier ses dires.