L’ASSE a tenu parole. Au début du mois de décembre, le directeur sportif, Dominique Rocheteau, avait avoué que des erreurs avait été faites sur le mercato et que le club chercherait à recruter des éléments ayant évolué dans l’Hexagone. Il y a une semaine, Yann M’Vila, qui a rompu son contrat à l’amiable avec le Rubin Kazan, s’est engagé jusqu’en juin 2019. L’international tricolore a fait de gros efforts financiers pour venir aider Jean-Louis Gasset dans sa mission. Le coach des Verts a aussi su trouver les mots pour convaincre Paul-Georges Ntep, courtisé également par l’OGC Nice. Mais l’ancien Rennais a finalement préféré l’ASSE où il a été prêté sans option d’achat jusqu’à la fin de la saison par Wolfsbourg.

Ntep convaincu par le discours de Gasset

Ce vendredi, le coach des Verts est revenu sur les dessous de cette opération lors de la conférence de presse de présentation du footballeur âgé de 25 ans. « Comment j’ai convaincu Ntep ? Avec mes méthodes d’entraîneur. Je ne l’ai pas lâché, et je me suis avancé, un petit peu, sur le temps de jeu. Il y avait de la concurrence sur ce dossier, dont un club qui pouvait lui offrir l’Europe. Quand on jouait contre Paul-Georges Ntep, j’avais toujours peur de lui. Il va très vite. C’est le genre de joueur qui peut enflammer Geoffroy-Guichard. Nous avons besoin de joueurs comme lui, avec du caractère, car il en a beaucoup, et de la confiance ». Très attendu dans le Forez, Ntep a expliqué pourquoi il avait dit oui aux avances de l’ASSE.

« Les discussions avec le coach, le fait de pouvoir revenir sur les terrains, dans un club historique et dans un stade où il y a beaucoup de passion m’ont convaincu de venir ici ! J’ai pris beaucoup de conseils auprès de Guilavogui. Il m’a dit tout le bien qu’il pensait de l’ASSE. Il aime beaucoup le club, il continue à le suivre. Il m’a dit d’y aller, de prendre du plaisir. Je connais les anciens Rennais, Cheikh MBengue, Vincent Pajot, Bryan Dabo aussi, avec qui j’ai joué en espoirs. Arriver dans un groupe où l’on a des connaissances est plus facile. Je suis Français, je sais ce que représente l’ASSE. Je connais les attentes que ce club suscite ». D’autant que les Stéphanois connaissent une saison particulièrement compliquée entre les différents changements de coaches et les résultats très décevants (14ème de L1). Mais la nouvelle recrue des Verts, qui sera dans le groupe ce week-end pour le match face à Nice, compte bien amener toutes ses qualités pour tirer l’équipe vers le haut.

Aider les Verts à se relancer

« J’ai connu une situation similaire à Wolfsburg. L’équipe avait fait une première partie de saison délicate. C’est juste une tendance à inverser, une mentalité à retrouver. Je pense que je peux apporter une série de résultats positifs. Je peux apporter mon enthousiasme.Je peux prendre la profondeur, aller provoquer, créer des situations pour mes partenaires. Je veux servir l’équipe le mieux possible sur la période qui m’est donnée. Physiquement ? Je n’ai raté aucun entraînement. Mais les séances ne remplacent pas les matches. Le coach est à l’écoute pour pouvoir m’emmener à mon meilleur niveau.Le groupe n’est pas abattu. Metz, c’était une erreur. Le match était plié en 15 minutes. Il faut qu’on se rassure. Nous sommes l’ASSE. On ne peut pas partir perdant. Il va falloir que chacun prenne ses responsabilités, se donne à 100 voir même 200% ».

On peut compter pour cela sur le natif de Douala, motivé comme jamais puisqu’il a besoin de se relancer lui qui n’avait joué que 7 matches toutes compétitions confondues sous le maillot de Wolfsbourg cette saison. « En Allemagne ? C’était difficile dans une nouvelle sphère, un nouveau pays, une nouvelle culture .. J’ai perdu mes repères et ma confiance. Je voulais revenir dans ce que je connaissais déjà : la Ligue 1 ». Mais Ntep ne veut surtout pas brûler les étapes lorsqu’on lui parle déjà d’un retour en équipe de France (2 sélections). « L’Équipe de France est a des années lumières de ce qui m’intéresse. Ce n’est pas d’actualité. Je pars de loin. Je me concentre sur mon quotidien pour être performant avec l’ASSE. Mes ambitions personnelles viendront plus tard ». L’ASSE passe avant tout aujourd’hui pour un Paul-Georges Ntep bien décidé à montrer qu’il n’a rien perdu de son talent.