Empêtré dans un calvaire sans fin à Marseille, Karim Ziani (25 ans) pourrait prendre une direction diamétralement opposée lors du prochain mercato estival. En effet, il est peu probable qu’Érik Gerets veuille conserver un joueur avec lequel il semble entretenir des relations plus que houleuses et qui n’a plus joué depuis la débâcle phocéenne face à Carquefou (1-0) le 19 mars dernier en huitième de finale de Coupe de France.

Malgré tout, l’international algérien continue toujours de clamer son envie de s’imposer au Vélodrome, mais il risque de devoir se rendre très vite à l’évidence : son histoire entre lui et l’OM est plus que mal engagée et les choses pourraient empirer. En effet, si Marseille parvient à se qualifier en Ligue des Champions, il est quasiment certain que les dirigeants olympiens vont sortir le chéquier afin de réaliser une campagne de recrutement digne de ce nom. Le poste de milieu de terrain sera donc obligatoirement étoffé afin d’avoir plusieurs solutions de rechange en cas de pépin physique de Nasri ou Valbuena. Karim Ziani verrait alors une concurrence s’intensifier. Néanmoins, bien que sa situation ne semble pas irréversible, le joueur pourrait avoir à choisir entre s’imposer dans un club qui ne compte plus trop sur lui ou s’exiler pour relancer sa carrière. À Bordeaux ?

Un temps courtisé par le Paris Saint-Germain, l’ancien Sochalien intéresse désormais les Girondins de Bordeaux. Le Parisien révèle que Laurent Blanc l’aurait coché parmi sa liste de priorités pour la saison prochaine et se serait entretenu avec le milieu de terrain marseillais.

Contacté par nos soins, son agent nous a toutefois confirmé que cette rumeur n’était pas fondée. « Il n’ y a eu aucun contact téléphonique entre Laurent Blanc et Karim. Mais j’ai eu vent d’un quelconque intérêt, c’est toujours gratifiant qu’un grand club qui va jouer la C1 pense à lui. Mais Karim a l’intention de relever le même défi avec l’OM. S’il n’en a pas la possibilité la piste de l’étranger serait la priorité. »