Dix-huitième du classement de Ligue 1, Caen n’est qu’à une unité du premier non relégable, Toulouse. Mathématiquement, le club bas-normand conserve donc toutes ses chances d’éviter la relégation. Malheureusement pour lui, si une descente en Ligue 2 devait se produire, le SMC n’échapperait pas à l’exode de quelques-uns de ses meilleurs éléments. Dans son édition du jour, L’Équipe révèle d’ailleurs que la direction caennaise peut craindre de nombreux départs.

À commencer par l’une des plus grosses valeurs marchandes du club : le milieu de terrain N’Golo Kanté (23 ans). Élément incontournable de l’effectif bas-normand, ce dernier est considéré comme l’un des nouveaux Makelele. Lié au SMC jusqu’en 2018, Kanté est estimé à 4 M€. Une descente en L2 scellerait sans doute son départ. L’Olympique de Marseille serait à l’affût. Il ne compte que trois titularisations en douze apparitions, mais Thomas Lemar (19 ans) attise lui aussi la convoitise. Ce gaucher avait déjà séduit un grand d’Europe tel que Liverpool qui l’avait observé lorsque le milieu de terrain évoluait encore dans les catégories de jeunes. Estimé à 1 M€, il aurait tapé dans l’œil de certaines écuries de Ligue 1.

Viennent ensuite les cas de joueurs dont la situation contractuelle va poser problème : les éléments dont le bail expire en juin prochain. Auteur de 3 buts en 21 matches de Ligue 1, Fodé Koïta (24 ans) n’a toujours pas été contacté par ses dirigeants pour une prolongation de contrat. Courtisé en Turquie où le club de Konyaspor a même contacté les dirigeants bas-normands, le joueur préfèrerait rester en France. Enfin, Yrondu Musavu-King (23 ans) pourrait bien obliger Caen à s’activer. Révélation surprise de cette saison, le Gabonais n’était pas forcément dans les plans de Patrice Garande en début de saison, mais en six apparitions, il a montré de belles promesses. Suffisant pour séduire des courtisans.