C’est un secret de polichinelle, l’Olympique Lyonnais se cherche un élément offensif en ce mois de janvier, histoire d’avoir une doublure crédible à Alexandre Lacazette notamment. Les Gones étudient plusieurs pistes. L’une d’elles mène à Nicolas Pépé (21 ans). Les Rhodaniens ont même transmis une première offre à Angers, mais le SCO se montre gourmand pour son international ivoirien (1 sélection), estimé à au moins 10 M€ par sa direction.

Du coup, les pensionnaires du Parc OL suivent d’autres options. La Gazzetta dello Sport explique ainsi qu’ils négocient toujours pour Filip Djordjevic (29 ans). L’international serbe (13 sélections, 4 réalisations) est placé sur la liste des transferts par la Lazio Rome, qui espère accueillir un autre attaquant cet hiver. L’ex-Nantais était estimé à 15 M€ en début de mercato. Les prétentions laziali ont baissé. La Gazzetta explique que 7-8 M€ pourraient désormais suffire.

Djordjevic devient plus accessible, l’option Cafu prendrait du poids

Mieux, la publication au papier rose croit même savoir que la formation romaine pourrait dire oui à un chèque de 5 M€ pour un joueur accueilli libre à l’été 2014 et sous contrat jusqu’en juin 2018. Une bonne nouvelle donc pour Jean-Michel Aulas et ses équipes. Mais le natif de Belgrade, en manque de temps de jeu (10 apparitions en Serie A seulement), n’est pas le seul nom à figurer sur les tablettes lyonnaises.

Le Corriere dello Sport indique en effet que l’OL négocierait également en parallèle pour Jonathan Cafu (25 ans). L’attaquant brésilien du Ludogorets Razgrad, également pisté par l’AS Saint-Étienne, s’est mis en évidence cette saison en Ligue des Champions, face au Paris SG notamment. Selon le média transalpin, l’Auriverde - 15 réalisations en 40 matches en première division bulgare - pourrait même rejoindre la capitale des Gaules d’un moment à l’autre. L’OL a donc l’embarras du choix pour son attaque. À lui de trancher.