Foot Mercato : Tout d’abord Fouad, pourriez-vous nous raconter votre parcours ?

Fouad Chafik : J’ai débuté au club de Pierrelatte, où mes parents habitent toujours. J’ai fait toute mon enfance là-bas, ensuite en sénior j’ai fait trois ans en DH à Montélimar, puis je suis parti à Valence en CFA 2. J’ai fait la montée de CFA 2 à CFA, et là cet été j’ai signé à Istres. Je suis arrivé sur le tard dans le monde professionnel car j’ai privilégié mes études et je suis titulaire d’un master 2 en Économie du sport et du tourisme.

FM : Quelles sont vos principales caractéristiques sur un terrain, vos principales qualités ?

FC : Normalement, à la base, je suis milieu de couloir droit ou gauche. Mais là, ça fait deux ans que j’évolue au poste de latéral gauche ou droit. Je pense être rapide, technique, avec de la percussion.

FM : C’est donc au poste de latéral que vous explosez, après avoir évolué en tant que milieu de couloir. Comment s’est passé ce changement ?

FC : C’est l’année dernière à Valence, en CFA, que j’ai évolué en tant que latéral. L’entraîneur, pour pallier à des blessures, m’a fait évoluer à ce poste. Ça lui a plu, donc je n’ai plus bougé de ce poste qui me convient très bien. Être polyvalent est bien aussi pour les clubs, donc je le vis très bien. Je préfère même ce poste à celui de milieu. Maintenant, si on a besoin de moi au milieu de terrain, il n’y a pas de souci je donnerai mon maximum, l’important est d’avoir du temps de jeu. Je préfère malgré tout évoluer comme latéral droit, mais pas de problème pour évoluer à gauche, ça me fait travailler ce pied, et ça me permet aussi de rentrer sur mon pied droit, ça offre plusieurs solutions.

FM : Quels joueurs vous inspirent ?

FC : À mon poste, Daniel Alves et Jordi Alba.

FM : Quel bilan faîtes-vous jusque-là de votre aventure à Istres ?

FC : Ça a très bien commencé, on a fait une très bonne première partie de saison. Mais là, les résultats sont moins bons, donc on va essayer de se maintenir le plus rapidement possible.

FM : Comment se passe cette adaptation à la Ligue 2 ?

FC : Ça se passe très bien. J’ai eu beaucoup de temps de jeu, le coach m’a fait confiance. J’ai raté 10 minutes en championnat, donc l’intégration s’est très bien faite avec les autres joueurs. Au niveau du jeu, je me suis très vite adapté, je suis très content.

FM : Êtes-vous même surpris d’avoir autant de temps de jeu ?

FC : Oui, quand même assez surpris. Je viens du monde CFA, deux niveaux en-dessous de la Ligue 2. J’étais remplaçant dans les premiers matches amicaux, ensuite j’ai fait de bonnes entrées, et j’ai ensuite été tout le temps titulaire.

FM : Vous découvrez le monde professionnel cette saison. Quels changements notez-vous avec le monde amateur ?

FC : Effectivement, j’ai signé là mon premier contrat pro à 25 ans. La différence la plus notable est au niveau du jeu, l’intensité, la concentration. Ça va beaucoup plus vite, et c’est beaucoup plus physique. Et au niveau des infrastructures, il y a bien évidemment de meilleures infrastructures.

FM : Quelles sont vos ambitions pour cette fin de saison ?

FC : Personnellement, j’espère bien terminer la saison, assurer le maintien le plus rapidement possible. Je suis sous contrat jusqu’en 2015, et s’il y a la possibilité de partir en fin de saison, ce sera pour évoluer dans un club de Ligue 1. On est en pourparlers avec le club, je ne suis pas contre un départ en Ligue 1.

FM : En parlant de départ pour la Ligue 1, votre nom circule du côté de Saint-Etienne. Qu’en est-il exactement ?

FC : Mon agent a discuté avec les dirigeants de Saint-Etienne, qui me suivent depuis un bon moment. C’est toujours en discussions, mon profil les intéresse, les recruteurs sont venus à plusieurs reprises me voir évoluer. J’attends que ça se concrétise, qu’ils fassent une proposition concrète, car pour l’instant il n’y en a toujours pas.

FM : Êtes-vous flatté par l’intérêt d’un tel club ?

FC : Bien sûr que c’est flatteur, d’autant plus que je viens du monde amateur. Ça fait neuf mois que j’évolue en professionnel, c’est très flatteur.

FM : D’autant que l’ASSE réalise une excellente saison et pourrait accrocher une place en Coupe d’Europe. Cela constitue-t-il un plus dans votre réflexion ?

FC : Oui, je leur souhaite d’atteindre l’Europe. Je les ai vus évoluer à plusieurs reprises en championnat et en Coupe, ils ont une super équipe avec un super état d’esprit qui me correspond totalement.

FM : Du coup, serez-vous le premier supporter de l’ASSE en cette fin de saison ?

FC : Oui, je regarde avec attention leur performance. J’espère qu’ils gagneront la Coupe de la Ligue et qu’ils accrocheront une place en Coupe d’Europe en championnat.

FM : Vous avez dit que l’ASSE n’a toujours pas manifesté d’offre concrète. Comment l’expliquez-vous ? Une offre est-elle clairement conditionnée à un départ de Ghoulam ?

FC : Oui, c’est conditionné à un départ de Ghoulam, il y aurait un poste à pourvoir au poste de latéral. C’est complètement lié au départ de Ghoulam, on verra donc si ça se fait ou pas. Dans tous les cas, ça passe par mes performances sur le terrain, donc je continuerai à travailler.