« Oui, j’ai pas mal de sollicitations pour revenir en France. J’espère que ça va se réaliser. Je pense avoir le mental et les qualités pour jouer en Ligue 1. » Voilà ce que nous déclarait en septembre dernier Edel Apoula. Le gardien international arménien souhaitait revenir en France, malgré son statut de titulaire indiscutable à l’Hapoel Tel-Aviv, club qui lutte pour le titre de champion en Israël et qui joue régulièrement la Ligue Europa.

En fin de contrat en juin prochain, il a reçu une prolongation de contrat de la part du club israélien. Mais pour l’instant, il ne souhaite pas vraiment y répondre et pour cause. Selon nos informations, il fait effectivement l’objet de plusieurs sollicitations, mais il y en a une qui retient toute son attention, celle menant à Paris pour un retour au sein du PSG.

S’il est parti depuis dix-huit mois de la capitale, il y a conservé de nombreuses attaches. Ainsi, au sein du club, son profil d’agent libre en fin de saison et sa capacité à se fondre dans un club qu’il connait bien pourrait bien permettre un retour pour le moins inattendu d’Edel Apoula qui n’a toujours pas digéré les conditions de son départ. « Je regrette d’avoir quitté le PSG, mais plus de la manière dont ça s’est passé, car je pense que je ne méritais pas ça. Si j’étais resté, j’aurais eu ma place », nous expliquait-il.

Mais pour revenir au PSG, il y a plusieurs inconnues à résoudre. La première est que Nicolas Douchez quitte le club. Arrivé il y a dix-huit mois en provenance de Rennes, il a subi de plein fouet la concurrence d’un Sirigu titulaire indiscutable. Dans l’ombre, il pourrait bien demander à retrouver la lumière loin de Paris. La seconde concerne Alphonse Areola. Grand espoir du club, le jeune portier francilien de 19 ans est actuellement titulaire de la CFA parisienne. Bien évidemment, il postule à prendre le poste de doublure en cas de départ de l’ancien Rennais. Bref, Edel Apoula est encore bien loin de Paris, mais nul doute qu’un possible retour de l’ancien gardien du club risque de provoquer bien des dissensions en interne et chez les supporters.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10