« Maintenant, c’est au club et à l’entraîneur de faire preuve d’honnêteté et de sincérité à son égard. On nous dit qu’il va être important pour le club, soit. Mais il ne pourra pas être important s’il ne joue pas. Peut-être qu’ils devraient lui expliquer clairement la situation, et alors on essaiera de trouver une solution peut-être dans un autre club ». Joint par nos soins le 6 novembre dernier, l’agent de Sergi Darder mettait clairement la pression sur l’Olympique Lyonnais.

Selon lui, la situation ne pouvait plus durer. En manque de temps de jeu dans la capitale des Gaules, le numéro 14 rhodanien devait avoir une discussion avec son club afin de clarifier son cas, et savoir si oui ou non la formation septuple championne de France comptait sur lui. Cette entrevue, l’Espagnol l’a obtenue, et a eu des explications de Bruno Genesio. L’entraîneur a été clair avec l’ancien joueur de Malaga : il compte sur lui et ne veut en aucun cas le voir plier bagages à l’hiver.

Darder croit en sa bonne étoile

Seulement, de la parole aux actes, il y a parfois une légère différence. Et si le technicien a tenu à rassurer son maître à jouer, il ne l’a pour autant pas aligné outre mesure depuis, avec 6 apparitions toutes compétitions confondues pour 4 titularisations sur les quelques 10 matches disputés par les Gones du 18 novembre jusqu’à la trêve hivernale. Un temps de jeu inférieur aux attentes pour celui qui fut recruté contre la coquette somme de 12 M€ à l’été 2015. Au point de remettre en cause son avenir à court terme ?

Eh bien non. Selon nos informations, l’international Espoirs espagnol (4 capes) a décidé de se battre malgré tout, et de ne pas abandonner le navire si facilement et ce, malgré quelques intérêts : « Oui, il y a des clubs qui sont intéressés. Mais nous ne prendrons aucune décision maintenant, nous referons un point en juin », nous a-t-on confirmé dans l’entourage du joueur. Même s’il ne joue pas autant qu’il le voudrait, le métronome dont le bail expire en 2020 entre Rhône et Saône veut croire en des jours meilleurs et compte ainsi se laisser une chance de réussir au cours de la deuxième partie de saison.