C’est de notoriété publique, les clubs de Ligue 1 devront se serrer la ceinture sur le marché des transferts. Une donne qui touche toutes les écuries de l’Hexagone, et même les plus prestigieuses. L’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille n’échappent ainsi pas à la règle, et n’auront de ce fait d’autres choix que d’user de malice pour mener à bien leur campagne de recrutement. Dans cette optique, les dirigeants des deux formations scrutent un peu partout en Europe, à la recherche de la perle rare. Et c’est en Croatie qu’ils pourraient trouver chaussure à leur pied. En effet, l’attaquant Ante Vukusic est dans le viseur des Gones et des Phocéens.

Pur produit de l’Hajduk Split, ce buteur qui fêtera ses 21 ans le 4 juin s’est forgé une belle réputation. Véritable renard des surfaces doté également d’une belle pointe de vitesse, le joueur fait partie des jeunes croates à jouir d’une belle cote depuis ses premiers pas. Dans un registre à la Klaas-Jan Huntelaar, ce grand espoir est d’ores et déjà dans les petits papiers du sélectionneur national pour l’avenir. Il faut dire que, toutes compétitions confondues, Vukusic en est à 94 matches pour un total de 40 buts inscrits, dont 11 rencontres de Ligue Europa et 4 buts. Des statistiques plus qu’intéressantes pour ce jeune talent, qui attise donc les convoitises aux quatre coins du globe.

C’est ce que nous confie l’un de ses conseillers pour la France : « Il est courtisé par pas mal de gros clubs européens : Tottenham, l’AS Rome, le FC Séville, et les deux Olympiques. Bernard Lacombe a des vues sur lui, il l’a supervisé plusieurs fois. Il intéresse vraiment l’OL. Il est évalué à 4,5 M€ par son club, et Tottenham est vraiment chaud pour le récupérer. On doit discuter la semaine prochaine avec l’OL. On a parlé aussi avec José Anigo. Quant à l’AS Rome, les dirigeants ont fait le déplacement pour se renseigner et le superviser. En tout cas, le joueur veut toucher à l’échelon supérieur, jouer l’Europe, et intégrer la sélection ». Conscient de son potentiel, Vukusic espère profiter de cette intersaison pour .découvrir le plus haut niveau. Reste à savoir si les clubs français sauront se montrer suffisamment convaincants.