Quart de finaliste de la dernière Coupe d’Afrique des Nations, la Tunisie est repartie frustrée de Guinée Équatoriale et du Gabon. Chez les Aigles de Carthage, un homme est toutefois reparti avec le sourire. Cet homme, c’est Youssef Msakni. A 21 ans, le milieu offensif de l’Espérance de Tunis, considéré comme le grand talent en devenir de son pays, a réalisé une belle compétition (3 buts en 4 rencontres) et peut se targuer d’avoir tapé dans l’œil de nombreuses formations du Vieux continent.

En France, Lille, Bordeaux et Caen se sont penchés sur son cas, tandis qu’ailleurs, Arsenal, le Bayer Leverkusen, l’Atlético Madrid et les YB de Berne le surveilleraient également de près. Mais depuis, la liste des prétendants s’est allongée, surtout en Hexagone. Selon nos informations, l’AS Monaco et l’Olympique de Marseille ont eux aussi envoyé des émissaires afin d’observer le prodige tunisien. Une rencontre entre le club de la Principauté et l’un des représentants du joueur aurait d’ailleurs eu lieu hier, tandis qu’un observateur marseillais est attendu aujourd’hui au stade de l’Olympique d’El Menzah pour assister au match entre l’Espérance de Tunis et l’Étoile du Sahel.

En attendant de voir si l’une de ces deux équipes passera à l’action, l’intérêt que suscite Msakni n’est pas anormal. Sur le Rocher, l’ASM souhaite coûte que coûte constituer une équipe de haut niveau afin de retrouver l’élite au plus vite. Les 18,5 M€ dépensés en janvier en sont d’ailleurs la preuve. Reste à savoir si le joueur sera séduit par un challenge en Ligue 2 (si l’ASM se maintient bien évidemment). Côté phocéen, les possibles départs d’André Ayew ou de Mathieu Valbuena l’été prochain risquent d’obliger l’OM à leur trouver un remplaçant. Le profil de Msakni collerait alors parfaitement, d’autant que le prix du natif de Tunis (entre 3 M€ et 5 M€) reste abordable.

Dans le même thème :

- Bordeaux et Lille fondent pour la sensation tunisienne de la CAN Youssef Msakni