René Girard a été assez clair au coup d’envoi du mercato hivernal, son souhait le plus cher est de se renforcer devant : « Mon souhait est d’avoir un attaquant au mercato. Pour l’instant, il n’y a rien à l’horizon. On avait une piste pour un attaquant mais son club s’est rétracté », indiquait-il en conférence de presse, en référence à la piste Skuletic. Depuis, les Dogues ont effectivement bougé, avec le rapatriement d’Abdoulaye Diaby, buteur qui était prêté jusqu’alors à Mouscron.

Quelques jours plus tard, le LOSC mettait 4 M€ sur la table pour arracher l’espoir Sofiane Boufal au SCO d’Angers. Deux arrivées bienvenues, mais qui étaient a priori amenées à en appeler d’autres, les noms de Derley (Benfica Lisbonne) et Kolbeinn Sighortsson (Ajax Amsterdam) revenant avec insistance dans les travées du Stade Pierre Mauroy. Mais aucun de ces deux buteurs n’est arrivée dans le Nord, et pour cause, Lille a décidé de ne plus se manifester sur le marché des transferts selon nos informations.

Comment expliquer pareil revirement de situation ? Eh bien il semblerait que, un temps pressenti, le départ précipité de Divock Origi pour Liverpool ne se fera pas, les Scousers ayant visiblement décidé de bien attendre la fin de saison pour le récupérer. Un changement qui a donc incité la direction nordiste à clore leurs emplettes offensives dans ce mercato. En revanche, en ce qui concerne l’été, les Dogues sont prêts à sortir les crocs et à se montrer actifs. Mais ça, c’est encore une autre histoire.