« Nos besoins ? Quand on voit l’effectif, c’est facile à deviner. Donc un milieu, un défenseur central, et mieux si on arrive à trouver mieux. » Dans les colonnes de L’Équipe, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais Hubert Fournier a expliqué qu’il cherchait un défenseur central et un milieu de terrain. Nicolas N’Koulou (25 ans, Marseille) et Jemerson (22 ans, Atlético Mineiro) ont ainsi été annoncés pour venir renforcer l’arrière-garde lyonnaise. Pour l’entrejeu, peu de noms sont sortis, hormis celui de Lucas Tousart (18 ans), international tricolore U19 de Valenciennes.

Le Progrès croit savoir que les Gones étudient de près une autre option. Il s’agit d’Edimilson Fernandes (19 ans), milieu de terrain du FC Sion. La cellule de recrutement rhodanienne seraient littéralement tombée sous le charme du jeune cousin du Rennais Gelson Fernandes (28 ans), qu’ils ont affronté avec son équipe vendredi en amical de préparation (0-1). « Je me régale devant mon cousin, quel joueur, quel numéro 10 », confiait l’international suisse de Rennes sur Facebook il y a quelques semaines.

Ce grand gabarit (1m90, 70 kg), d’origine cap-verdienne, a tapé dans l’œil des observateurs. Il possède, malgré sa très grande taille, une aisance technique remarquable. Egalement pisté par le FC Bâle, il a vu son président Christian Constantin monter au créneau récemment. « Edi n’est pas à vendre », a-t-il lancé à Blick. Alors que Yoann Gourcuff et Farès Bahlouli sont partis et que l’incertitude sur les conditions physiques de Clément Grenier et Gueïda Fofana n’est pas levée, un renfort ne serait pas de trop pour l’OL. Edimilson Fernandes sera-t-il celui là ? Affaire à suivre.