L’Olympique Lyonnais a vu son règne de 7 années s’achever par la faute des Girondins de Bordeaux. Ceux qui pensaient voir le club rhodanien imploser suite à la relative contreperformance peuvent se mordre les doigts. L’OL digère plutôt bien sa déception et parvient à maintenir son cap, contrairement à Marseille, qui a pourtant terminé devant Lyon au classement Ligue 1. Même les déclarations de Boumsong à l’encontre de Claude Puel passent inaperçues (en savoir plus), tout comme le traditionnel bilan dressé par Sidney Govou.

Lyon affiche un visage serein et prépare un mercato qu’il a clairement axé sur les joueurs étrangers. C’est ce qu’a affirmé Jean-Michel Aulas, en marge de la conférence de presse sur la Superleague Formula. « Parfois on nous critique en France en disant qu’on dépouille les clubs français de leurs meilleurs joueurs. On va essayer de se faire pardonner en allant chercher des joueurs à l’étranger », a-t-il déclaré, repris par Le Progrès. La piste menant à Lisandro Lopez reste la plus avancée. L’OL a obtenu l’accord du joueur, intéressé par le challenge rhodanien, mais éprouve des difficultés à s’entendre avec le président du FC Porto, Jorge Pinto Da Costa. « Les choses se poursuivent. Lisandro Lopez intéresse fortement l’Olympique Lyonnais. Mais c’est un dossier qui prendra du temps. Le Real Madrid a aussi bouleversé l’état du marché, et tout apparaît plus compliqué maintenant », a expliqué Olivier Blanc, directeur de la communication.

Parmi les autres cibles provenant de l’étranger, on trouve évidemment Patrick Vieira, qui calme le jeu actuellement. Lyon pourrait également pendre part au dégraissage du Real Madrid, et garde un oeil attentif sur Klaas-Jan Huntelaar. La piste Arjen Robben pourrait aussi être envisagée, malgré un salaire inabordable.

Aulas ne brouille pas les pistes en se disant concentré sur les pistes étrangères. C’est bel et bien le cas. Mais, à l’instar du recrutement « made in Ligue 1 » effectué ces dernières saisons, il ne devra pas uniquement se focaliser sur un recrutement, sous peine de rater quelques belles affaires en Ligue 1, qui n’a jamais autant regorgé de pépites. En ces temps troublés, l’OL est l’un des rares clubs à s’épargner crises internes et conflits d’ego. La meilleure manière de préparer un mercato efficace.