« De la même façon que le PSG n’a pas 100 M€ pour acheter Lacazette, l’OL n’a pas les moyens d’acheter N’Koulou... Malheureusement pour eux ! C’est un débat de journalistes qui n’ont rien à raconter en ce moment. N’Koulou n’ira ni à Lyon, ni nulle part ». Vincent Labrune s’est montré catégorique, Nicolas N’Koulou (26 ans) n’est pas à vendre. Pour autant, le Camerounais reste la priorité n° 1 de l’Olympique Lyonnais, qui cherche activement un défenseur central, autant pour améliorer le niveau général de son arrière-garde que pour anticiper les possibles départs de Lindsay Rose (prêt ?) et Bakary Koné, annonce Le Progrès.

Le quotidien régional publie aujourd’hui la short-list des Gones en cas d’échec dans la course au Marseillais. Comme annoncé ces derniers jours, le nom d’Adil Rami (29 ans), sous contrat à l’AC Milan jusqu’en juin 2017, figure bien sur les tablettes lyonnaises, tout comme un autre Français de Serie A, Thomas Heurtaux (26 ans, Udinese). La publication rhodanienne avance d’autres pistes creusées par la cellule de recrutement de Florian Maurice. L’une d’elles mène à Lille, où l’international danois Simon Kjaer (26 ans), sous contrat jusqu’en juin 2017, serait vu comme un renfort de choix.

Autre nom, plus étonnant, celui de Jozo Simunovic (20 ans). L’international Espoirs croate (5 sélections, 1 but), titulaire indiscutable dans l’axe de la défense du Dinamo Zagreb depuis deux saisons (43 matches), est considéré comme l’avenir du football local. Une cible rappelant évidemment le précédent Dejan Lovren (25 ans, aujourd’hui à Liverpool), recruté à l’hiver 2010 par l’OL au Dinamo. D’ailleurs, les deux centraux partagent le même agent. Les équipes de Jean-Michel Aulas ont donc ratissé large. Si Nicolas N’Koulou leur glisse entre les doigts, ils ne seront pas pris au dépourvu.