Il est l’une des attractions du moment en Italie. Auteur d’une belle première partie de saison avec la Lazio Rome (5 réalisations et 1 passe décisive en 17 apparitions en Serie A), qui confirme son bel exercice 2016/17 (4 buts et 7 offrandes en 34 matches en championnat), Sergej Milinkovic-Savic (22 ans) a vu tous les grands d’Europe se pencher sur lui ces dernières semaines. Du FC Barcelone à Manchester United, en passant par Chelsea, la Juventus Turin ou le Paris SG, bon nombre de cadors européens ont été annoncés sur les traces de l’international serbe (2 sélections).

Les médias italiens évoquaient même la possibilité d’une offre dépassant les 170 M€ de la part du PSG il y a quelques jours. Face à toute cette agitation, l’ancien pensionnaire de La Gantoise a lui-même fait le point sur sa situation dans les colonnes du quotidien serbe Novosti. « J’ai vécu une superbe année. Je me souviendrai vraiment des belles choses de 2017 et je voudrais connaître le même succès en 2018. Il y a beaucoup de défis et de tentations. Avant chaque entraînement et avant chaque match, je me dis que c’est un jour idéal pour avancer. Et je veux vraiment faire des progrès autant que je peux dans l’année à venir », a-t-il lancé.

Pas de départ à l’ordre du jour

Sous contrat avec l’écurie laziale jusqu’en juin 2022, celui que l’on surnomme le Sergent de l’autre côté des Alpes se concentre donc sur son quotidien romain. Pas question de penser à un départ à écouter celui qui paraît s’épanouir pleinement en Serie A. « Actuellement, je me concentre uniquement sur les matches à venir avec la Lazio. Cette saison, la Serie A italienne s’est considérablement améliorée qualitativement. Preuve en est : tous les clubs italiens sont toujours en course en Champions’ League ou en Europa League », a-t-il confié avant d’afficher ses ambitions.

« Au club, nous avons un objectif clair devant nous. C’est de terminer au moins quatrièmes à la fin du championnat, car, la saison prochaine, quatre clubs de Serie A seront directement qualifiés en Ligue des Champions. C’est un très gros défi. Je ne pense pas à quitter la Lazio, parce que je suis très bien à Rome », a-t-il conclu. Le ton est donné. Sergej Milinkovic-Savic, conseillé par l’ancien joueur devenu agent Mateja Kezman, choisit donc de jouer la carte de la stabilité. Jusqu’à quand ? Voilà sans doute la question que se posent désormais le PSG et les autres cadors intéressés...