Lors de sa venue en France, il avait fait très mal. Qui ? Vagner Love. Buteur brésilien de poche (1,71m, 72kg), l’attaquant du CSKA Moscou ne cesse de prouver qu’il a le niveau pour rejoindre une grande formation européenne et son triplé réalisé en coupe UEFA face à Nancy le prouve. Avec 58 buts inscrits en 105 matches depuis son arrivée en Russie en 2004, l’ancien joueur de Palmeiras est plus que jamais l’un des tout meilleurs attaquants du championnat russe.

Pourtant, si d’autres stars comme Pavlyuchenko ont eu la chance de pouvoir intégrer plus rapidement une grosse écurie du Vieux continent, Vagner Love n’a cessé de voir son transfert reporté d’année en année. Cet hiver sera-t-il le bon ? C’est possible. Courtisé par des clubs comme le Real Madrid ou Chelsea, l’international auriverde est toutefois la cible d’une équipe qui ne semble pas suffisamment armée pour venir jouer les troubles-fête : l’Olympique de Marseille.

Si les hommes d’Érik Gerets se sont montrés costauds hier contre l’OL, l’absence d’un attaquant de la dimension de Mamadou Niang s’est cruellement fait sentir. Privé d’homme de poids sachant faire la différence à tout moment, l’OM ne semblait pas en mesure de pouvoir inscrire un but aux Lyonnais. Selon Le Parisien, les dirigeants olympiens rêveraient du Brésilien. Oui, mais voilà. Outre une concurrence hors-norme, c’est un chèque de 20 M€ qu’il faudrait sortir pour attirer un tel joueur. Sans compter sur son salaire. Un peu compliqué pour Marseille qui s’il devait faire un tel investissement, le ferait davantage l’été prochain après la gestion du cas Cissé.

Face à une telle complexité, le quotidien francilien révèle toutefois qu’un autre Brésilien serait sur les tablettes marseillaises : Liedson. Joueur du Sporting Portugal, ce joueur de 30 ans présente l’avantage d’être moins cher que son compatriote. Auteur de 85 buts en 154 matches de SuperLiga, l’ex-pensionnaire des Corinthians est également sous contrat jusqu’en 2010. Une solution plus abordable pour l’OM ?