« J’ai l’ambition de faire un club qui compte ». Michel Seydoux, président de Lille, est plein d’espoir pour l’avenir de son club. Il faut dire qu’il a toutes les raisons d’être confiant. Ses hommes sont leaders de Ligue 1 et encore en course en Europa League et en Coupe de France. Et par ailleurs, le Grand Stade Lille Métropole devrait voir le jour en juillet 2012. L’avenir du LOSC s’annonce donc radieux. Pour autant, l’équilibre est fragile et la compétitivité du groupe sportif sera primordiale pour le développement du club.

Du coup, la direction nordiste pourrait offrir des renforts à Rudi Garcia cet hiver pour poursuivre dans cette voie. Et c’est au poste de latéral gauche qu’un nouvel élément serait pressenti. Après la rumeur Nadir Belhadj (Al-Sadd), très vite tuée dans l’œuf, c’est aujourd’hui au tour d’Ivan Strinic (23 ans) d’être annoncé dans le viseur des Dogues. Selon le quotidien croate Jutarnji List, le pensionnaire d’Hajduk Split, passé dans sa jeunesse par Le Mans, figurerait en bonne place sur les tablettes lilloises. Une arrivée qui ne serait pas dénuée de tout sens puisqu’elle permettrait de mettre le Brésilien Emerson, parfois trop irrégulier, en concurrence.

Déjà cité au Paris SG il y a quelques semaines (en savoir plus), l’international croate (7 sélections) pourrait donc venir renforcer une arrière-garde qui flanche parfois par excès d’enthousiasme cette saison. Toutefois, le LOSC n’est pas seul sur le coup. D’autres clubs français ainsi que Benfica, le Zenit Saint-Pétersbourg, le CSKA Moscou et la Sampdoria suivaient également attentivement le dossier. Le prix de l’opération, estimé à 4,5 M€, pourrait également être un frein. Mais à voir l’ambition de Michel Seydoux, un petit effort n’est pas à exclure…