La guerre des goals fait encore rage du côté du Paris Saint-Germain. Tandis qu’on annonçait ce mercredi que Thomas Tuchel avait décidé et qu’Alphonse Areola allait être le leader dans les cages, reléguant - une nouvelle fois - Kevin Trapp dans un rôle de numéro deux qui ne lui sied guère. Peut-être que l’Allemand retrouvera le club de l’Eintracht Francfort qui lui a redonné du temps de jeu cette année et qui est toujours très intéressé par sa venue.

« Ce n’est pas le moment de confirmer des choses. C’est la préparation, on a une concurrence à tous les postes et tout le monde doit combattre à tous les postes », a détaillé le coach allemand visiblement énervé par les questions autour des portiers. Kevin Trapp pourrait donc rebondir du côté de Francfort, mais aussi de Porto, qui le suit attentivement et qui a l’avantage de jouer la Ligue des Champions. Quoi qu’il en soit, il dispose d’un bon de sortie.

Leonardo ne lâche pas Donnarumma

Mais surtout, il se pourrait qu’un troisième homme débarque dans la danse. Si on en croit les informations de L’Équipe, Leonardo et l’entourage du gardien de l’AC Milan Gianluigi Donnarumma ont discuté au début de l’été. Le club francilien et le jeune gardien italien avaient déjà évoqué une collaboration ensemble il y a quelque temps sans que le transfert ne se fasse à l’époque et que Mino Raiola extorque une prolongation au club lombard.

Mais une arrivée de l’international transalpin rebattrait totalement les cartes puisque sa venue provoquerait la relégation, dans la hiérarchie des gardiens du numéro 2 d’Hugo Lloris chez les Bleus. Une situation qui ne lui plairait évidemment pas. En échouant à prolonger le bail de Gianluigi Buffon à Paris, les décideurs du Paris SG se sont donc mis dans la panade. Une histoire de gardien, qui a commencé avec l’arrivée des Qataris en 2011 et qui ne semble pas prête de s’arrêter.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10